Ces derniers temps, dans la perspective d’un déménagement, j’ai décidé de faire un peu de vide. J’ai commencé facile : la salle de bain. Comme je ne me sens pas hyper attachée à mes pansements anti-ampoules ou mes vieux fonds de pots de crème hydratante, ça s’est fait en quelques minutes. On aurait dit que la salle de bain s’était faite cambriolée tellement elle était étincelante (les étagères vides, ça fait propre).

Je me sentais tellement décroissante de la faïence de lavabo, je ne pouvais pas m’arrêter en si bon chemin. Je me suis donc plantée devant ma bibliothèque, sac poubelle à la main, carton recyclage à mes pieds… Et deux heures plus tard, j’étais assise par terre, en train de relire les passages d’un livre abandonné il y a longtemps, de rire en regardant les notes laissées dans un carnet (qui n’avait pas été rouvert depuis quelques années), de me souvenir d’une rencontre au détour d’une dédicace BD.

April 15, 1452 – May 2, 1519

Devant l’échec de la phase 2 de mon projet de nettoyage, j’ai réalisé une chose :

l’incapacité à se séparer des objets, c’est de la trouille.

La trouille d’être passée à côté de quelque chose, de ne pas avoir vécu assez de choses. ‘Mais si, ce livre, je le lirai un jour, c’est juste que je n’ai pas le temps en ce moment’. ‘Non mais cette tablette graphique, je l’ai achetée pour faire un comics en ligne, c’est un projet génial, je la garde tant que je l’ai pas fait’.

D’un coup, entre les souvenirs, les projets de génie abandonnés, les livres non-lus et les vieux cahiers à moitié remplis, ma bibliothèque m’a soudain semblé oppressante, comme si elle me disait ‘Tu n’auras jamais le temps’.

Et c’est vrai. Je n’aurai jamais le temps.

Je n’aurais jamais le temps de regarder Facebook et mes mails 15 fois par jour et d’être assez concentrée pour produire de bons articles et contenus.

Je n’aurais jamais le temps de lire les livres qui ne me passionnent pas suffisamment.

Je n’aurais jamais le temps d’être tout, pour tout le monde.

Je n’aurais jamais le temps de dire oui à toutes les opportunités qui se présentent.

Je n’aurais jamais le temps de réaliser mes rêves si je ne commence pas, concrètement, à agir pour eux.

Je n’aurais jamais le temps de faire du bon boulot si je ne commence pas par prendre soin de ce qui est important.

Vous allez me dire ‘C’est super cette liste mais un emploi du temps, c’est pas une salle de bain, on ne peut pas jeter les rendez-vous dans la poubelle jaune.’

Cet excellente série sur Organized Creatives donne des pistes en 5 questions. Je sais que vous n’avez pas le temps d’y répondre maintenant. Mais est-ce que vous avez le temps de continuer à remplir le temps de choses qui vous pompent toute énergie et ne vous plaisent pas vraiment ? A vous de décider.

1. Quand est-ce que je me suis sentie vivante dans ce que je fais pour la dernière fois ?

2. Qu’est-ce que je ne fais pas mais que j’aimerais pouvoir faire ?

3. Quel est mon plus grand regret ?

4. Si je gagnais au loto demain, qu’est-ce que je ferais juste pour le plaisir ?

5. Qu’est-ce qui suce mon énergie ?
Est-ce que vous voyez des thèmes récurrents ? Quelque chose d’important qui revient ? Ou quelque chose que vous voulez retirer de votre quotidien ?

C’est plus facile de trouver quand on sait ce qu’on cherche.

La grand-mère d’un ami disait : ‘On n’a pas les moyens d’acheter de la mauvaise qualité’. Ou remis à la sauce Aventurières : on n’a pas le temps pour ce qui n’est pas important.

BONUS :

Pour vous motiver, voici mes réponses aux questions ci-dessus :
1. Quand est-ce que je me suis sentie vivante dans ce que je fais pour la dernière fois ?

J’ai la chance de faire un métier que j’adore, donc je me sens vivante très régulièrement : quand je rencontre quelqu’un qui porte un projet génial et que je peux y contribuer, quand je trouve la bonne façon d’écrire un article, quand j’interviewe quelqu’un qui me passionne, quand je lis des livres et des articles sur les sujets que j’aime. Quand j’écris, pour moi ou pour les autres.

2. Qu’est-ce que je ne fais pas mais que j’aimerais pouvoir faire ?

J’aimerais faire plus d’interviews et d’articles de fond. Je suis passionnée par les gens, et j’ai envie de consacrer plus de temps à créer des contenus qui mélangent le génie de différentes personnes.

3. Quel est le plus grand regret de ma vie créative ?

Je regrette de ne pas avoir cru dans mon écriture plus tôt, et de ne pas y avoir accordé suffisamment d’importance.

4. Si je gagnais au loto demain, qu’est-ce que je ferais juste pour le plaisir ?

Des livres de portraits différents : avec des recettes, sur la créativité, avec des conseils pour gérer son temps, pour pousser les gens à réaliser leurs rêves, pour leur apprendre à les communiquer.

5. Qu’est-ce qui suce mon énergie ?

Le manque d’organisation et de rythme.

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!