Je n'ai jamais rencontré une règle

C’est assez inconfortable, de ne pas savoir où aller. C’est même un des sentiments que l’on fuit le plus. L’impression d’être paumée, de ne plus avoir le mode d’emploi. De ne plus contrôler les choses (*iiiiiiiiirk*).

C’est tellement inconfortable qu’on va chercher à remettre de l’ordre le plus vite possible. A grands coups de cadres, de règles. Quitte à forcer des carrés à rentrer dans des boîtes rondes. Faut que ça rentre, non d’une pipe en bois ! On raffole des articles de liste, des « 3 minutes pour être super productive » « 4 trucs qui marchent pour enfin arrêter de procrastiner » « 10 bonnes raisons de vous mettre au sport maintenant ». On veut du contrôle.

A tel point que sur le site de Marie Forleo, gourou du marketing et de l’entrepreneuriat en ligne, parmi les 5 articles les plus lus il y a « Comment être régulier : 5 étapes pour accomplir les choses à tous les coups » et « La règle des 90% qui vous permet de contrôler à 100% (pour tout) ».

Et en voyant ça, je suis comme tout le monde, j’ai deux réactions :

1. Putain c’est quoi la règle des 90% moi aussi je veux tout contrôler à 100%

2. Arf mais tu sais très bien que ça va encore être un truc simpliste et qu’en plus tu ne vas jamais l’appliquer

Quand tu as l’impression de perdre le contrôle, tu trouves ça décourageant, j’entends d’ici ta petite voix intérieure (alias la meilleure amie connasse) partir en flèche : « Je ne suis bonne à rien, je n’ai aucune régularité sur quoi que ce soit, et même quand l’incroyable Marie Forleo me donne la solution je ne suis pas capable de la mettre en place. Je ne fais qu’être une déception pour moi-même et les autres, et je le mérite. »

Hola, tout doux bijou. Avant que tu t’emballes le slip en mode autoflagellation (je me demande à quoi ressemble un slip d’autoflagellation… un slip avec des épines et en tissu ultra urticant ?), laisse moi te dire une chose :

Une règle n’est jamais la solution à tes problèmes.

Moi aussi j’aimerais bien te dire que j’ai trouvé une solution parfaite à tous tes soucis, que tu vas perdre du poids et retrouver ta silhouette d’adolescente (pour quoi faire?), que tu vas brusquement devenir ultra productive et abattre des caisses de boulot par jour, en même temps que tu passeras ton doctorat de physique appliquée et que tu seras élue « femme la plus accomplie du siècle » par Challenges.

Mais même si j’avais une baguette magique pour résoudre tes problèmes, je ne te rendrais pas service (tu me détestes un peu en lisant cette phrase, je le sais. Mais continue, j’ai quand même de bonnes nouvelles)

Ce qu’il y a c’est que le problème est pris à l’envers : tu veux quoi au final ? Être plus productive ? Plus mince ? Plus riche ? Plus libre ?

Tu peux trouver des tonnes d’articles sur internet qui vont t’expliquer comment faire ça : met un timer, mange plus de légumes et fais du sport, commence une épargne automatique, médite, dors.

Je suis en train de lire « Get Rich lucky Bitch » de Denise Duffield. L’un des éléments qui m’a le plus marqué, c’est que l’état d’esprit compte plus que le compte en banque. Si on estime qu’on ne mérite pas d’être riche, ou que « l’argent c’est mal », on ne sortira jamais de sa zone de confort. Même si on gagne au loto, on claquera tout le plus rapidement possible parce qu’au fond, on est bloquée.

Révélation.

Quel que soit le problème que tu rencontres, tu connais la solution, mais tu ne fais pas ce qu’il faut. Parce que ce n’est pas ça le problème. Le problème c’est :

Pourquoi tu veux ça ? Et quelles peurs t’empêchent de réaliser ce rêve ?

Tu veux être plus productive pour enfin rédiger ce roman ? Ou pour avoir du temps pour retourner à la danse ? Au final ce que tu veux, ce n’est pas être productive, c’est danser.

Tu veux être mince pour plaire ? Pour trouver des bras dans lesquels te blottir le soir ? Pour enfin porter des vêtements colorés sans avoir envie de te cacher ? En fait, tu veux avoir le droit de te kiffer, pas vraiment perdre des kilos (comme dit Solange te parle de sa douce voix « Fais pas de régime, c’est la mauvaise lutte »).

Je n’ai jamais croisé une règle qui m’ait rendue heureuse.

Si au lieu de suivre les règles, tu suivais ton instinct ? Si au lieu d’avoir peur de te planter, tu avais hâte de savoir si ça va marcher ou pas ? Si tu faisais confiance à ce que tu sens et pas à ce que les autres te disent ?

La vérité c’est que tu peux suivre les règles des autres, et ça peut marcher. Tu peux te contraindre à suivre les méthodes qu’on te donne et ça peut fonctionner. Tu peux même retirer du plaisir du fait de suivre les règles. En tant que bonne élève, ça va activer le système de récompense dans ton cerveau.

Mais attention : si tu confonds la règle avec le pourquoi, tu vas faire des boucles. Tu vas être organisée et puis brusquement tu vas te sentir oppressée par ton organisation.

Tu vas accepter ce job parce que c’est classe et ça paye bien, et puis tu vas le rejeter de tout ton corps parce que c’est douloureux d’être raisonnable quand on veut être passionnée.

Les règles rigides te cachent l’essentiel.

Pire : tu vas rater l’essentiel. Tu vas faire du sport comme une bourrine et tu vas bader parce que tu ne maigris pas, au lieu de découvrir le bonheur de communiquer avec ton corps pendant qu’il fait des efforts, et de te sentir comme une super-héroïne parce que tu tiens de plus en plus longtemps, que tu soulèves de plus en plus lourd.

Et quand tu montes ta boîte, la tentation est ÉNORME : tu auras peur de ne pas être originale ou douée, mais le succès des autres te rendra jalouse, et tu auras envie de faire ‘comme eux’ pour que ça marche. Les cours en ligne, les gourous, les blogs regorgeront de conseils en 12 ou 20 étapes, des 30 plugins qu’il te faut pour réussir, des méthodes pour avoir plus d’abonnés, plus de trafic, plus de sous, plus de swag. Tu trouveras selon leur sensibilité des gens qui te conseillent sur tous les sujets qui peuvent te traverser l’esprit. Mais tu perdras ton pourquoi à force d’imiter tout le monde.

Je ne te dis pas de ne pas apprendre, de ne pas te cultiver, de ne pas regarder ce qui marche. Tu peux t’en inspirer, éveiller ta curiosité, te laisser pousser des ailes parce que d’autres avant toi ont réussi à voler. Être un pionnier, c’est épuisant. Il n’y a aucun mal à ne pas foncer dans le mur la tête la première. C’est même plutôt recommandé. Mais ne fais pas des règles ton maître. N’échange pas un carcan pour un autre. Ne te libère pas du salariat pour aller construire une prison entrepreneuriale.

Ne cherche pas les réponses dans le cadre.

Cherche les réponses dans tes questionnements : va plus loin, creuse. Cherche les réponses dans tes expériences : qu’est-ce qui te fait vraiment plaisir à toi ? Cherche les réponses dans la fluidité : aujourd’hui tu n’as pas la même énergie qu’hier, tu n’as pas les mêmes besoins, tu n’as pas les mêmes envies. Pourquoi lutter contre cette richesse au lieu de l’incorporer dans tes journées.

Quand les règles deviennent l’objectif, ton génie s’éteint.

La méthode en deux étapes :

– Demande toi pourquoi tu veux ça. Qu’est-ce que tu recherches vraiment quand tu veux plus de succès, plus de personnes sur ta mailing list, plus de temps, plus de fringues, plus de sous…

– Débusque les peurs qui t’empêche d’y aller et dézingue les (choisis la méthode que tu préfères : thérapie, méditation, EFT, hypnose, écriture, etc)

Tu as déjà tout ce qu’il faut pour accomplir tes rêves et la vie que tu désires. Ce n’est pas le cadre, la réponse. C’est la compassion et la compréhension. Ce que tu vois comme une faiblesse parce que ça ne marche pas comme les autres est sans doute une de tes sources de créativité et d’originalité.

Regarde tes besoins avec bienveillance, et ne respecte les règles que si elles te permettent d’être encore plus toi.

Reçois ton guide

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

You have Successfully Subscribed!

Reçois les piliers de ton Plan de Conquête de l’Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!