Sonnez les trompettes, marquez ce jour d’une croix, car voici l’interview de la divine Ash Ambirge, déesse du copywriting et grande prêtresse de la confiance en soi et de l’indépendance. Si vous avez la chance de parler anglais, n’hésitez plus et allez sur son blog, l’adresse est en bas de l’article (oui, ça se mérite). 

Si vous ne retenez qu’une chose (le langage est celui d’Ashley, et c’est son boulot, les mots)

« Vous avez un putain de paquet de  pouvoir. Les opportunités sont partout où vous les créez. Commencez, le reste suivra. »

AshAmbirge

Son histoire

Ash est passée de l’élève modèle à l’employée modèle : bourse de mérite, job à la ville. Son rêve d’enfant ? Une vie à la Sex and the City. Qu’elle obtient : jupes droites, promotions, elle est fière de grimper l’échelle professionnelle.

Pourtant elle sent rapidement que quelque chose manque : elle bosse beaucoup, son job est une part importante de son identité, mais tout ça lui semble un peu artificiel. Elle a l’impression d’exister pour permettre à une boîte de s’enrichir. Pas de quoi fouetter un canard à 3 pattes.

En 2006 tout bascule : elle perd l’estime qu’elle avait pour son chef en le voyant batifoler avec une collègue. Puis un matin sur la route, elle se dit que si elle passait sous un camion, elle pourrait au moins ne pas aller bosser quelques jours et que ce serait pas si mal. Quand on attend un accident de circulation pour vous sauver, il est temps de faire quelque chose. 5000 $ en poche (et un loyer de 1000$), elle plaque tout, sans plan, et monte sa première boîte (une technique qu’elle ne recommande pas…). La première tentative se solde par un échec, et elle doit retrouver un taf, un coloc.

Deuxième tentative

L’idée est plantée, Ash continue à faire tourner son entreprise en parallèle de son job et en 2009, elle repasse à plein temps sur son projet, jusqu’à ce jour, où elle gagne bien plus que pendant ses années salariées (je vous ai précisé qu’elle vit aussi au Costa Rica, et que le son des vagues et du vent me narguait pendant notre interview sur Skype?)

 

Bonus : Questions – Réponses

Une fois n’est pas coutume, je me suis laissée aller à poser des questions à Ashley sur le fait de se lancer, la trouille, l’échec, le succès, etc. Ses réponses ci-dessous.

Pourquoi se lancer ? 

Pour faire son job comme on en a envie (et utiliser sa créativité, vous savez, ce truc que vous réservez aux bricolages du dimanche ou que vous êtes carrément persuadée de ne pas avoir). Pour gérer combien d’argent ça rapporte. Pour avoir une carrière sur mesure.

Pourquoi ça rate ?

Parce qu’on ne se connaît pas assez. Dans son premier projet, Ash s’est dit qu’elle aimait écrire, vendre, elle a donc proposé ses services de copywriting. Le problème ? Elle a pris tous les contrats qui se présentaient et s’est rapidement retrouvée à écrire des rapports, des compte-rendus et des feuilles de route… Pas vraiment de quoi titiller son sens de l’humour. L’excitation de la liberté a cédé la place à l’ennui le plus impitoyable, et elle a commencé à détester ce qu’elle faisait.

Pourquoi ça réussit ? 

Parce qu’on passe de « ce que je dois faire pour être une « vraie » entrepreneure » à « comment j’ai envie de créer mon entreprise pour qu’elle convienne à la vie que je veux ». Quand Ash a laissé tomber les idées reçues pour construire une boîte à son image, tout est devenu plus facile. Elle a ouvert son blog themiddlefingerproject (oui c’est le lien tant attendu), pour y raconter sa vision des choses, avec son langage châtié et son ton sans détours. Les lecteurs ont plébiscité son blog, acheté ses produits et programmes. Elle a toujours du mal à croire qu’on peut être payer pour quelque chose qu’on aime autant faire.

J’ai trop d’idées, comment faire ? 

Aller là où il y a le moins de résistance, et le plus de cash. Si on se soucie des sous, on ne peut pas explorer ce qui est possible. Consignez toutes vos autres idées dans un document, et explorez les une après l’autre, en fonction de vos envies et de vos besoins financiers.

J’ai peur de me vendre…

La vente, d’après Ashley, peut être belle. C’est un peu comme la recherche de l’âme soeur : les gens ont besoin de ce que vous faites. Les trouver et leur donner ce dont ils ont besoin, c’est un peu comme organiser la rencontre de deux amoureux.

Par contre, si vous n’êtes pas capable d’expliquer ce que vous faites en une phrase, c’est que vous n’en avez pas une vision assez claire. Asseyez-vous. Réfléchissez Savoir ce que vous ne faites pas ou ce que vous n’aimez pas est aussi précieux que savoir ce que vous faites.

Je manque d’inspiration…

Au lieu de vous comparer en ligne à tous ces gens tellement meilleurs, plus doués, plus beaux, plus attirants, mieux habillés, avec un site mieux fini, etc, soyez inspirée! Envoyez-leur un mot pour leur dire que vous les trouvez géniaux. Faites une capture d’écran, gardez là pour vous inspirer dans vos développements.

[Tweet « Prenez vous au sérieux, développez votre style. »]

Vous n’allez pas révolutionner votre industrie, à moins d’être un astronaute, rappelle Ash. Son blog, dit-elle, n’est pas bourré de contenus inédits, c’est la signature, le côté personnel du style qui attire les lecteurs.

Une dernière perle de sagesse pour vous éclairer sur la voix de la réussite et du bonheur absolu?

« Demandez-vous ce pour quoi vous voulez qu’on se souvienne de vous ? »

Vous en voulez encore (moi oui) : je vous remets son blog www.themiddlefingerproject.org

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!