Aujourd’hui c’est Sarah Zendrini, fraîchement partie de Suisse pour entamer une vie de nomade digitale, qui nous raconte comment elle a décidé de partir et ses conseils à celles qui veulent suivre la même voie. Mots-clés : voyages, rêves, créativité.

 

Salut ! C’est Sarah, d’Esprits Nomades. Je vous écris de Lisbonne, ville où je viens de poser mes valises. Je suis nomade numérique depuis avril 2015 et sur Les Aventurières, je vous explique pourquoi j’ai décidé de changer mon mode de vie et comment j’ai envie de libérer mon génie !

 

J’ai travaillé pendant plus de quinze ans dans des entreprises nationales et internationales, dans les bureaux. Parfois les ambiances étaient vraiment géniales et il était difficile de quitter l’entreprise. Le problème, c’est que les postes que j’occupais ou les supérieurs que j’avais, ne me permettaient pas d’évoluer. Je bouillonnais d’idées, d’envies, de créer, d’avancer et pourtant : impossible.

 

Ma créativité et mon leadership ne pouvaient pas sortir et c’était terriblement frustrant.

C’était dû soit au fait que je ne pouvais que rester « l’assistante » aux yeux de mes supérieurs, soit au fait que je n’avais pas les diplômes suffisants pour imaginer avoir un poste plus évolutif, motivant, qui me donne l’énergie de folie pour me lever chaque matin. Vous savez, lorsque l’on vous fait régulièrement sentir que vous ne pouvez QUE rester à votre place, il y a deux choix : soit y croire et rester planté au même endroit, soit choisir de créer votre vie et ne pas écouter ceux qui pensent que vous ne pouvez rien réaliser d’autre.

Il fallait choisir et pendant cette réflexion, j’ai réalisé que tout n’était qu’une question de croyances et de schémas qui peuvent être modifié. Lorsque l’on sait que la majorité des millionnaires ne sont pas diplômés et que les seules limites sont celles de notre esprit, on choisit plus vite et on a moins peur.

 

Alors un jour, tout s’est mis en place. Mon esprit d’aventurière couplé à mon envie d’entreprendre m’a fait devenir nomade très rapidement. En 3 mois et demi, j’avais décidé, démissionné, tout résilié, vendu et trié mes possessions, acheté mon billet d’avion, fait ma valise, dit au revoir et pris l’avion. C’était aussi simple que cela, parce que ca me paraissait naturel. Pour mes proches, cela était comme une suite logique, car ils me connaissent très bien. J’ai aussi ici envie de faire une petite parenthèse : j’ai des parents absolument incroyables qui m’ont appris à suivre mon cœur et mon intuition. Ca aide pour se pousser en avant et passer à l’action !

 

J’ai choisi de débuter ma vie de nomade dans des lieux où j’avais déjà posé les pieds lors de mon voyage de 4 mois, deux ans plus tôt. J’ai alors commencé par Siem Reap au Cambodge. Ensuite j’ai été invitée en Indonésie par des amis qui y vivent et finalement je suis venue à Lisbonne, ville que j’adore et où je suis actuellement pour quelques mois.

 

Ce qui me plaît aussi dans le nomadisme, c’est que la créativité est décuplée.

La sensation de liberté ouvre l’esprit et permet d’entreprendre comme il est difficile de le faire dans un système où la compétition est omniprésente, où l’on fait la gueule dans le train et où les gens ont plutôt tendance à se réjouir de vos défaites que de vos réussites. Etre hors du système permet de percevoir toutes les possibilités qui s’ouvrent à nous. Trop planqué dans une routine et des obligations, parfois nous avons du mal à créer et à oser se lancer, immobilisé par un pseudo confort qui peut être étouffant.

 

Je suis partie pour entreprendre et autant dire que je ne regrette rien.

 

Envie d’un petit conseil ?

Des personnes m’ont contactée en me disant qu’elles souhaitaient partir mais redoutaient de devoir « rentrer » ou qu’elles avaient peur de l’ « après ». Je me demande pourquoi elles pensent déjà à un retour alors qu’elles n’ont même pas débuté leur projet ? Il s’agit de la peur de l’échec. L’échec n’existe pas et les peurs sont irrationnelles. Alors rationalisez, réfléchissez et posez-vous les bonnes questions : pourquoi j’ai envie de réaliser cela ?

 

Un autre conseil (bon ok.. ça fait deux 😉 :

[Tweet « Ne partez pas pour fuir, partez lorsque vous savez pourquoi vous le faites. »]

Créez votre vie selon vos valeurs, vos inspirations, demandez-vous quelle trace vous souhaitez laisser sur terre.

Plus de Sarah ?

fondatrice de Fluidscript et du blog Esprits Nomades

 

Auteure chez http://esprits-nomades.com, un blog personnel sur le nomadisme de l’âme, de l’esprit et du nomadisme numérique, Sarah suis aussi rédactrice web sur www.fluidscript.com. Sa mission ? Inspirer à travers les mots !

 

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!