Toute histoire d’amour réussie a besoin de deux ingrédients : l’alchimie, et le timing.

En bonne accro des dramas coréens *, j’ai passé un nombre colossal d’heures à regarder des personnages affronter les pires catastrophes pour réussir à être ensemble.

* si tu ne connais pas, ce sont les télénovelas de Corée. Pour sauver mon honneur, je pourrais te dire que ce sont des chefs d’oeuvres d’écriture, sublimés par un jeu d’acteur époustouflant, mais je me sentirais mal de commencer sur un mensonge. Aussi, Google existe et ce n’est plus possible.

Dans un drama, l’intrigue repose essentiellement sur un triangle amoureux, avec au centre l’héroïne, que les deux personnages masculins principaux vont devoir conquérir.

Fated to love you

Par définition dans le triangle amoureux, il y en a toujours un qui perd (spoiler : dans l’image ci-dessus par exemple, c’est celui de gauche qui va perdre). Pour te rendre vraiment dingue, c’est toujours le personnage qui est le plus gentil au départ qui perd : tu as envie de le soutenir, il est sympa, il est dispo, il est au service de l’héroïne. Il est à ses côtés depuis longtemps, il l’aime en secret. Et il finit tout seul.

Et puis il y a le héros. Il est insupportable, mais c’est une petite âme qui souffre en secret, et grâce à sa rencontre avec l’héroïne, il commence à s’ouvrir. Il l’aide, mais souvent dans l’ombre. Il la tient à distance, mais aux moments critiques, il est là. Si le scénario est bien fichu à ce moment là tous les spectateurs (bon ok les spectatrices) sont folles de lui et il finit avec la fille.

Pourquoi je te parle de tout ça ? Est-ce pour justifier le fait d’avoir passé le plus clair de mon week-end à regarder des dramas au lieu de bosser ? Peut-être.

Mais aussi parce que cette histoire de triangle amoureux, c’est l’illustration parfaite de ce qui fait que ton projet va décoller ou se planter. Qu’on parle de ton blog, qui a besoin de plus de lecteurs, des créations que tu dois vendre ou des services freelances pour lesquels tu dois convaincre tes clients de miser sur toi, tu es soit le personnage principal, soit le personnage secondaire. Je te laisse deviner lequel des deux a le plus de chance de réussir.

Comment devenir le personnage principal et emporter l’amour de tes clients ?

Leçon n°1 : l’amour véritable n’est pas forcé

Tu ne peux pas forcer quelqu’un à t’aimer. Dit comme ça, ça semble tellement évident qu’on a presque envie de lever les yeux au ciel. Pourtant je rencontre ÉNORMÉMENT d’Aventurières qui veulent contorsionner leur projet pour plaire à tout le monde, au lieu de créer un projet bien ciblé.

Un exemple très concret :

« Pourquoi tu mets ‘Les Aventurières’ et pas ‘Les Aventuriers’, ça te coupe de tous les hommes, c’est dommage. ».

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu cette phrase sous une forme ou une autre. Premièrement : c’est faux. Il y a des hommes qui lisent ce site, partagent les articles, sont sur la newsletter et m’envoient des mails pour me dire pourquoi ils sont ravis d’être là.

Deuxièmement : et alors ? J’ai créé les Aventurières avec l’intention très claire et affichée de mettre en avant des parcours de femmes. De traiter de sujets qui sont importants pour elles. D’écouter et de résoudre les problèmes des femmes avant tout. De créer une communauté principalement féminine où il serait confortable de s’exprimer, même si on est timide, qu’on n’a pas confiance en soi et qu’on se sent illégitime pour tout, où on se sentirait comprises. Je l’ai fait consciemment, je n’ai interviewé que des femmes, les soirées j’aime le vin j’aime pas mon job sont toujours dans des lieux tenus par une femme (parfois une femme et un homme), on y rencontre que des femmes qui se sont reconverties.

Je ne force personne à venir, mais j’ai une identité clairement affichée. Je ne cherche pas à plaire à tout le monde, je cherche à être là pour une partie très ciblée de la population.

Comment savoir si tu es le personnage principal ou secondaire ?

[Tweet « Un projet qui plaît à tout le monde est un projet mal défini »]

Si ton client idéal c’est ‘tout le monde’, tu es un personnage secondaire, lancé à pleine vitesse vers un destin tragique de coeur brisé.

lee jung ki, my girl

Spoiler : ce n’est pas lui qui finit avec la fille (et ce n’est pas seulement la coupe de cheveu qui est en cause)

Leçon n°2 : la vraie héroïne de l’histoire, c’est la cliente.

L’erreur classique du personnage secondaire, c’est qu’il surprotège l’héroïne. Il essaie de l’aider, mais il veut aussi la garder dans son état d’origine. Si elle est timide, il fait en sorte qu’elle n’ait pas à sortir ou parler en public. Si elle a des difficultés financières, il lui prête des sous.

Sur le papier, c’est plutôt sympa.

Le héros, pendant ce temps, il l’aide à grandir. Il ne lui évite pas les coups durs, il l’accompagne et la pousse. Si elle doit partir à l’étranger pour ses études, il fait semblant de ne plus s’intéresser à elle pour qu’elle parte sans regrets (je n’ai pas dit que la méthode était la meilleure, hein, juste qu’il l’aide à se dépasser). Le drama ci-dessous, Heart to heart, raconte l’histoire d’une fille maladivement timide, qui rencontre un psychanalyste un poil traumatisé lui-même. Il l’aide à sortir de sa bulle petit à petit, alors que le personnage secondaire encourage l’héroïne à rester enfermée chez elle puisqu’elle n’a pas envie de sortir.

Heart to heart

Quel que soit le contenu ou le service que tu vendes, tu dois te positionner de la même façon : Où est-ce que tu as envie d’emmener tes clients ? Comment veux-tu qu’ils se sentent après ?

Si tu provoques quelque chose chez tes clients ou lecteurs, ils auront envie de parler de toi. J’ai même une preuve non issue d’un drama : les deux des articles les plus lus et partagés de tous les temps sur les Aventurières sont : La peur qui m’a sauvé la vie et La confiance en soi ça ne sert à rien.

Ces deux articles sont en fait des discours que j’avais préparés pour des conférences. Avant de les écrire (et avant d’écrire quoi que ce soit), je me pose toujours deux questions : 1. si les gens repartaient en ne retenant qu’une chose de mon discours, qu’est-ce que ça devrait être ? 2. Qu’est-ce que ça change pour eux d’entendre ça ?

Pour l’article que tu es en train de lire, je me suis dit s’ils ne retiennent qu’une chose c’est : le marketing réussi, c’est comme une histoire d’amour. Ce que ça change : arrêter de penser que le marketing, c’est la partie ‘sale’ du boulot, au contraire, ça peut être tout aussi créatif et même romantique que le reste du projet.

Comment savoir si tu es le personnage principal ou secondaire ?

L’amour n’enferme pas, il fait grandir. Est-ce que tu sais clairement ce que tu apportes à la vie de ton client ou lecteur ? Peux-tu faire un avant / après clair ? Même si tu vends un produit de loisir, un accessoire de beauté, quel est le résultat pour ton client ? Qu’est-ce qui change pour lui parce qu’il a dépensé son argent ou son temps avec toi ?

Leçon n°3 : quand ça sent le désespoir, ça ne fait pas très envie

Notre personnage secondaire commet la même erreur, de drama en drama : il s’enfonce dans le désespoir. Il voit que la fille lui échappe, et il devient de plus en plus mesquin. Il ne comprend pas pourquoi ce n’est pas lui qui gagne, alors qu’il est gentil. Du coup il devient de moins en moins sympathique. Il supplie, il fait des coups bas, il menace, il gémit : « Pourquoi pas moi ? ». Au mieux il devient un peu pathétique, au pire, il rejoint le camp des méchants et perd toute le capital sympathie qu’il avait accumulé.

Plus il fait ça, plus on comprend pourquoi ça n’aurait jamais pu être lui. La pitié fait rarement le lit des histoires d’amour durables.

Comment savoir si tu es le personnage principal ou secondaire

En marketing c’est pareil. Si tes produits, ton site, tes mails crient le désespoir, si tu accuses tes clients au lieu de te mettre à leur place, du genre

« Vous n’achetez pas mon produit parce que vous n’avez rien compris, vous n’êtes pas capables de voir sa vraie valeur et bien allez tous crever, bandes d’ingrats », tu es clairement en train de devenir un personnage secondaire, et pas des plus sympathiques.

Si ce que tu fais ne marche pas, demande toi à quel endroit ça a merdé : regarde les points précédents. Est-ce que tu sais clairement à qui tu t’adresses ? Est-ce que tu sais ce qui va changer dans la vie de tes lecteurs / clients grâce à toi ? Est-ce que tu sais arriver au bon moment ?

Leçon n°4 : l’alchimie irrésistible est un produit du temps

 

Au bout d’un moment, dans un drama (vers l’épisode 7 ou 8 en général), on comprend que rien n’est laissé au hasard : entre le personnage principal et l’héroïne, les choses sont devenues inévitables. Au début, ils sont comme chien et chat. Petit à petit la confiance s’installe. Puis les premières étincelles. Et plus l’histoire avance, plus on regarde le destin en marche.

Le truc, c’est que tout ça n’arrive pas à l’épisode 1. Rien n’est tout cuit dès le départ. Les personnages se tournent autour, ils apprennent à se connaître. La confiance de l’héroïne est gagnée petit à petit, épisode après épisode. Chaque action rapproche (ou éloigne) les deux protagonistes.

Comment savoir si tu es le personnage principal ou secondaire ?

Tes clients ont besoin de temps et de preuves qu’ils n’accordent pas leur confiance en vain. Le but de ton marketing n’est pas seulement de leur vendre, vendre, vendre. C’est une attitude de personnage secondaire désespéré, pas celle d’un personnage principal. Ce que tu fais a pour but de leur permettre de mieux te connaître, de constater que tu as la solution à leurs problèmes, que ton produit leur correspond, que tu es la bonne personne pour eux.

Le but de ton marketing c’est de provoquer des émotions positives : confiance, plaisir, excitation, joie, compassion… A chaque fois que tu te retrouves à produire du contenu ou te vendre, tu peux te poser cette question : comment je veux que ma cliente se sente après ?

Leçon n°5 : sans timing, l’amour ne sert à rien

witch

Ahhh, le timing.

Le personnage secondaire a beau être là tout le temps, il loupe toujours les occasions où on a vraiment besoin de lui. Le héros, lui, arrive pile au moment où il faut. Là où la situation commence à être bien désespérée, il est l’élément décisif qui fait basculer les choses.

En plus d’être là au bon moment, le personnage principal prend des risques : il se déclare, il montre ses sentiments.

En marketing, il faut créer ces moments décisifs : les clients ne sont pas à ta disposition, s’ils pensent qu’ils ont mieux à faire, ou plus urgent, ils passent à autre chose. C’est pour ça qu’il y a des dates limites, que c’est important d’expliquer clairement ce que tu offres, et de savoir créer une expérience inoubliable pour tes futurs clients. Quand tes clients ouvrent un de tes mails ou qu’ils voient tes services, le but c’est qu’ils soient subjugués, qu’ils voient votre rencontre comme une évidence.

Comment savoir si tu es le personnage principal ou secondaire ?

Si tes clients se disent ‘On verra plus tard’, tu es un personnage secondaire. Le personnage secondaire a une attitude un peu passive. Il est plutôt du style « Bon bah, je suis là, hein, si t’as besoin de moi tu sais où me trouver ». Si tu veux redevenir le personnage principal, il faut être actif, mais pas poussif : une fois la relation de confiance installée, il faut créer des opportunités pour parler de ce que tu proposes, montrer que tu as compris ce dont elle a besoin et que tu peux le lui offrir. Créer des expériences mémorables pour tes futurs clients, c’est agréable et ça te met sur le devant de la scène dans leur tête.

[Tweet « Être là au bon moment, ce n’est pas un coup de bol, c’est un boulot. « ]

hardcorefan

Au début, j’avais prévu d’être une fan de drama occasionnelle. Puis j’ai pensé ‘pourquoi ne pas les laisser prendre mon âme à la place?’

Impossible de terminer un tel article sans une liste de recommandation de dramas à aller voir.

Le sommeil, c’est tellement 2014. La vie sociale ? Pour quoi faire ? Passe plutôt tes nuits avec des personnages imaginaires à qui il arrive plus de trucs en 16 épisodes que dans toute la vie d’une personne réelle. 

Pour le loooooove :

– 1st shop of coffee prince

– My love from the stars

– Still, marry me

LE classique des classiques :

– My name is Kim Sam Soon

Pour la culture et la légèreté :

– Reply 1994 (et les autres de la série : Reply 1997 et surtout Reply 1988)

– City Hall

De l’action, de l’action :

– City Hunter

– Healer

Du drââââme, des malentendus, des larmes :

– Nice guy

– Scent of a woman

– Cinderella’s sister

Source image : www.theodysseyonline.com, ‘Witch’s romance’ et ‘Heart to Heart’ tvN, ‘Fated to love you’ KBS, ‘My Girl’, SBS.

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!