Quand tu as merdé, vers qui tu te tournes ?

Le réflexe le plus commun, le plus rassurant, c’est d’appeler les gens qui vont te rassurer. « Ah mais t’as vraiment pas eu de chance sur ce coup là ». « T’inquiète, c’est un connard de toutes façons, t’aurais rien pu faire ». Rajoute moi un ou deux épisodes de ta série préférée (nan pas celle qui fait classe à l’apéro, celle que tu as honte de nommer… voilàààà celle là), un paquet de chips ou de chocolat selon ton vice (ou les deux, je juge pas), un ptit dodo et c’est reparti.

Ça fait du bien à l’égo, ça fait digérer la pilule. Tu peux te réveiller le lendemain, ta tristesse ou ta déception est devenue de la colère, ou bien elle a fondu quelque part entre les potes et la glace.

Cool.

Tu viens juste de rater une occasion parfaite de faire bouger les choses à l’intérieur.

Et encore une fois, je comprends, je pratique et je connais cette envie. L’envie d’étouffer tout ça et de s’entendre dire qu’au fond, c’était pas de ta faute. 

Sauf que quand c’est pas ta faute, tu n’as aucun pouvoir dessus. Tu es la victime. La spectatrice. Celle qui n’a pas de pouvoir ni d’autorité. Celle qui étouffe les émotions dans de la fausse compassion et des heures sur Facebook. Ouch.

Mais ce n’est qu’une version de la réalité. Si tu prends ton courage à deux mains, et que tu regardes les choses avec honnêteté, ce n’est pas juste un connard. C’est un connard que tu as laissé entrer dans ta vie. Ce n’est pas juste « pas de chance », c’est une occasion que tu n’a pas pu ou su saisir. Et c’est ok de faire des erreurs, de laisser des gens toxiques rentrer, de ne pas avoir les bons outils pour réagir. C’est comme ça qu’on apprend et qu’on se construit, aussi.

Et les personnes qui auront le courage de te le dire, avec respect mais sans chercher à te rassurer, à te protéger, sont celles qui te feront le plus grandir. Cherche les, apprécie leur courage de dire les choses comme elles les voient, et garde les près de toi.
Oui, parfois tu auras envie de leur dire d’aller se faire foutre avec leur vérité. Tu as envie d’être consolée, merde, pas de faire face à tes responsabilités. C’est ta partie du taf : réclame cette honnêteté, et donne la. Montre aux gens qui t’entourent que c’est ok de te dire les choses. Sois l’exemple. Tu es une Aventurière ou pas ?

C’est tellement rare, de trouver des gens qui t’aiment suffisamment pour honorer ta totale responsabilité dans ta vie. 

Ce n’est pas le job des autres de te rassurer. Ce n’est pas ton job de rassurer les autres. C’est même une cruelle façon de perdre ton pouvoir, en douceur. Un noeud coulant dans un gant de velours.

 

Tu peux choisir d’étouffer rassurée, ou bien regarder les choses en face, avec courage, et bienveillance.

Et si tu n’as personne autour de toi pour faire ça, surtout si tu es entrepreneure, prends toi une bonne coach et enlève les oeillères. C’est le meilleur investissement que tu puisses offrir à ton génie et à ton projet.

 

Bon week-end,

 

Laure

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!