Il y a un truc pénible avec le désir : il est incompréhensible. Il ne naît pas dans ton cerveau, et du coup tu ne peux pas l’atteindre en le comprenant, seulement en le vivant. 

Le désir, c’est un peu comme les animaux : tu peux les épingler dans des jolies boîtes en verre, les taxidermiser sur ton mur, mais ce n’est pas la même ambiance que de les regarder gambader en liberté. 

Or, nous, humains du 21ème siècle on adore notre cerveau. Au moment de descendre sur terre s’il avait fallu choisir entre deux cases :

  • Vivre la vie 
  • Comprendre la vie

On aurait tous joyeusement coché la deuxième. 

 

Fausse route assurée

 

Comme le désir c’est ce truc animal et irrationnel (bouuuh), on préfère donc se réfugier dans des trucs qu’on peut mettre en boîte et maîtriser : nos compétences.

Malheureusement, c’est la fausse route assurée. C’est pour ça que la plupart des bilans de compétences donnent lieu à de fausses bonnes idées, et c’est pour ça qu’autant de gens très compétents et propres sur eux sont désespérément malheureux (et ne comprennent pas pourquoi).

Exemple : ça fait quelques mois que je bosse avec une cliente sur son positionnement, ses offres, et la bonne façon pour elle de développer une activité qui lui ressemble.

Cet été elle arrive et me dit “j’ai trouvé quelque chose qui m’enthousiasme énormément : aider les gens avec leur plan marketing. Je l’ai fait pour moi et ça a bien marché, je suis douée pour ça et je connais très bien la partie technique et concrète du taf”.

On bosse sur des offres qu’elle peut lancer dès maintenant pour tester, et puis je pars en vacances.
A mon retour, on refait une séance : les offres n’ont pas marché, elle veut réfléchir à de nouvelles façons d’y aller. Puis dans un espace de silence, elle me parle d’un autre projet “rien à voir mais j’ai repris la poterie, et j’ai commencé à en parler sur mon site”.

Si tu avais pu la voir, comme son visage s’est allumé, tout son corps a changé de posture et sa voix avait beaucoup plus d’énergie que pendant qu’elle parlait de son business. Je l’invite à ralentir et à observer ça.

Elle se rend compte que depuis longtemps, elle garde du contrôle et montre un visage “rassurant” de son activité en restant sur des choses en lien avec ce qu’elle a fait avant, et dans lesquelles elle est compétente.

Jusque là, elle avait choisi inconsciemment ses compétences plutôt que son désir, et elle avait besoin de faire cette expérience encore une fois avec cette offre pour voir le contraste entre les deux énergies.
Maintenant je sais très bien ce que tu peux te dire : mais Laure, elle va pas arrêter de faire du conseil marketing pour faire de la poterie ? C’est complètement aberrant comme décision business. 

3 choses à ce sujet :

 

  1. Non, elle ne va pas arrêter tout pour suivre son désir, ce serait exactement le même mécanisme de fuite, mais dans l’autre sens. Par contre depuis qu’elle a donné de la place à cette envie, elle s’est inscrite à une école pour se professionnaliser, et elle a renoué avec ce qu’elle aime le plus dans son activité aussi. Les priorités se sont réorganisées, et elle est beaucoup plus légère et engagée dans son quotidien.
  2.  

  3. Se demander si les choses sont faisables, et comment, avant même d’avoir ouvert la porte au désir, c’est une façon de dire à tes désirs “Ta gueule”. Ou plus poliment “Merci de ne pas frapper à la porte si t’as pas un plan d’action à 3 ans avec un tableau de projections financières – scénario optimiste ET pessimiste”.On se comporte avec nos désirs comme les plus cons des banquiers. Or c’est pas le taf de ton désir de faire le plan, c’est justement le taf de ton cerveau, il est fait pour ça. Si tu demandes à ton cerveau de révéler tes désirs, et à tes désirs de te faire des plans à 3 ans, ça va jamais marcher. C’est d’abord une décision de te rebrancher à tes désirs, puis quand tu leur as fait la place, tu mets les plans sur pied pour y aller
    Exemple : quand je suis arrivée à Nantes, j’ai très clairement ressenti le désir de venir m’y installer. J’ai laissé de la place, j’ai traversé les émotions à traverser, puis j’ai organisé mon déménagement et ma recherche d’appart en utilisant mes compétences. Et pas l’inverse. 
  4.  

  5. Quant à cette question de faisabilité, hahaha j’adore toujours ce sujet, parce que je fais partie des gens qui pensent qu’on peut créer une entreprise qui marche dans n’importe quel domaine, tant qu’on y ajoute du désir et de l’exigence. J’ai découvert il y a quelques jour une entreprise, fondée par une meuf de 60 ans qui a passé toute sa vie à élever ses 7 enfants et s’est retrouvée dans une situation financière critique juste après la crise économique : toutes les économies de son mec pour leur retraite se sont envolées. Pour rajouter un peu de pathos, elle vit dans le Missouri, dans une ville paumée où c’est chaud de trouver du taf, et beaucoup de gens n’ont jamais pu travailler de leur vie.Conseillée par ses enfants, elle a lancé une entreprise de quilt, en faisant notamment des tutos sur Youtube. Google me dit qu’en français quilt ça s’appelle courtepointe, en gros c’est le truc que nos grands-mères foutaient sur les lits : un genre de couverture au motif discutable souvent en patchwork, qui servait à pas grand chose dans mes souvenirs mais bref. Elle n’avait jamais regardé une vidéo Youtube avant, et elle s’est pété la jambe en tournant la première vidéo, pour te dire le niveau de talent naturel avec lequel elle partait.Aujourd’hui elle emploie 25% des habitants de sa ville, et la boîte fait des dizaines de millions de dollars par an (estimation 2018 : 40 millions $ – source : Forbes). Tu peux checker ça s’appelle Missouri Star Quilt Company

 

Ma conclusion : si une meuf de 60 ans qui a jamais créé d’entreprise et a le niveau internet de ma grand-mère peut créer un empire autour du patchwork, je suis qui pour dire à quelqu’un que la poterie c’est pas un business qui tient la route ? C’est pas à moi (ou à qui que ce soit) de déterminer où s’arrête ton désir. 

 

Et si à la lecture de cette Love Note, tu sens des hectolitres de passion monter en toi, mais que tu n’as pas la moindre idée comment distinguer tes compétences et tes désirs, ou de ce que tu pourrais créer en étant toi, n’attends pas une seconde de plus et envoie moi un mail, j’ai une proposition d’accompagnement individuel pour toi complètement nouvelle et à un tarif adapté pour les personnes en reconversion, et elle sera limitée à 3 personnes pour le moment.

 

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!