Je suis dans un état d’excitation proche de l’apoplexie parce que mon équipe vient de créer notre première offre ensemble : Le Premier Club
C’est un accompagnement en groupe (10 personnes max, sur candidature), conçu pour aider les entrepreneur.es exigeant.es à dépasser la chance du débutant. 
 On avait envie d’offrir d’abord une offre accessible, mais hyper ambitieuse, pour te faire gagner du temps (et des €€€). Fin avril, tu seras enfin sur la route pour développer ta boîte à la hauteur de tes ambitions. Goodbye les tours de parking.

En plus jusqu’à vendredi soir, on t’offre une heure en individuel avec Claire ou Rozina, à caler quand tu as besoin pendant le Club

Cette Love Note est l’occasion pour moi de faire un saut dans le temps : il y a 5 ans, à cette période, la jeune Laure Jouteau, pleine d’enthousiasme et d’innocence, tenait entre ses mains sa rupture conventionnelle.

Elle venait de claquer la porte du connu pour se jeter dans le monde de tous les fantasmes : l’entrepreneuriat.

A l’époque, je n’étais pas entrepreneure. J’étais une meuf très optimiste, avec beaucoup d’envies et un paquet de trouilles, et franchement aucune idée de comment être entrepreneure. 

Je n’écris pas cette lettre pour me jeter des fleurs (je garde ça pour la Love Note de fin d’année), mais pour partager 4 conneries que j’aurais voulu éviter quand je me suis lancée, et qui m’auraient fait gagner pas mal de temps et de sous.

C’est parti pour le palmarès, du top 4 au top 1

Connerie n°4 : Je voulais que les clients me trouvent… mais j’avais pas d’offre. 

Celle là est assez cataclysmique, mais pas si rare : une des trouilles de départ, c’est de vendre. Elle arrive avec tout son char de bonnes raisons “Je suis pas assez bonne”, “je sais pas à quel prix vendre” et le classique : “J’en ai parlé avec mon boulanger une fois et il avait pas l’air intéressé, je vais plutôt aller me terrer dans un trou pour le restant de mes jours” 

De mon côté, je n’avais pas d’offres disponibles pendant des mois. J’écrivais sur mon blog, j’envoyais les Love Notes, mais il n’existait pas d’offre pour devenir mon client. 

Regarde tout de suite de ton côté : est-ce que c’est facile de travailler avec toi ? Si on a une conversation ensemble, est-ce que je vais comprendre en quelques phrases ? Si ce n’est pas le cas, tu n’es pas assez au taquet sur la vente. 

Créer une entreprise, ce n’est pas imaginer un truc génial sur ton canapé puis chouiner parce que personne ne vient le chercher. C’est sortir, aller rencontrer les gens et proposer ce que tu fais, jusqu’à ce que tu comprennes ce qui te va, et ce que tes clients sont prêts à acheter. 

Connerie n°3 : J’espérais m’en sortir sans risque 

Au début de mon activité, j’essayais de ne pas trop prendre de risques. J’avais déjà l’impression de prendre un risque psychologique et financier extrême en me lançant à mon compte (ok, j’étais une flipette), et j’essayais inconsciemment de ne prendre que des bonnes décisions, au lieu de développer mon endurance décisionnelle.
Est-ce que je viens d’inventer ce mot ? Absolument. 

En tant qu’entrepreneur.e, tu vas devoir prendre des décisions à longueur de journée, et tu n’auras jamais 100% des infos pour savoir dans quel sens aller. Ce n’est pas le cas que pour les entrepreneur.es, d’ailleurs, mais c’est particulièrement présent quand tu te lances. 

Tu vas créer ton expérience sur tes échecs autant que sur tes réussites. Passer 3 semaines en PLS parce que tu as raté une vente ou que tes vidéos ne sont vues par personne, c’est à côté de la plaque, et ça te prive de plonger dans la réalité : personne ne réussit 100% de ses tirs ou de ses entraînements. 

Jane Fonda, actrice, activiste, modèle américaine a 81 ans au moment où j’écris. J’ai regardé une table ronde où elle dit “Ce sentiment de “Je n’aurais plus jamais une offre de job” ne s’en va jamais.” et toutes les comédiennes et scénaristes – toutes extrêmement connues et reconnues – autour de la table opinaient vigoureusement du chef. 

Plus tu te mets en mode “entraînement”, long terme et plus tu acceptes le niveau d’incertitude et de prise de risque qui vont avec ce choix de monter sa boîte, plus tu peux avancer rapidement… à condition de ne pas faire la connerie numéro 2 (ouais ouais teasing de fou) 

Connerie n°2 : Ne pas avoir décidé d’être 100% honnête avec moi même 

Ohhhh je pourrais écrire des pages sur ça. 
J’ai hésité à mettre ça en numéro 1. On va dire que c’est numéro 1 bis dans mon coeur.

Les premiers mois et même les premières années de ma boîte ont été marquées par de grosses montagnes russes émotionnelles, que je subissais en me disant que j’avais probablement un problème et que les autres n’avaient pas l’air d’en chier autant. 

La vérité, c’est que je n’avais pas décidé. J’étais encore ok pour me mentir : sur mon niveau de kif, sur les choses qui n’allaient pas pour moi, sur ce que je voulais de ma vie, … 

Il n’y a pas de raccourci pour ça : tant que tu acceptes de vivre à côté de tes pompes, tant que tu es ok pour ne pas regarder la vérité (ou grossir la vérité #dramaqueen #autoflagellationmonamour), tu te prives de tout pouvoir. 

C’est tentant : on nous a appris qu’accepter la réalité = se résigner. Il y a la tentation de nier ce qui est là, dans l’espoir de mieux le vivre.

C’est aussi le chemin le plus court pour te couper de tes ressentis, de ce qui est unique et juste pour toi. 

Connerie n°1 : Ne pas mettre l’accent sur mon coeur de métier 

Si je regarde la plus grosse erreur (et donc le plus gros cadeau quand j’ai compris) de mes débuts, c’était de négliger mon coeur de métier

Oui, se vendre c’est hyper important, développer ses compétences d’entrepreneur.e, c’est indispensable, mais ça ne peut pas se faire au prix de ton expertise (sauf si tu as le désir sincère de te faire chier dans quelques années). 

Quand j’ai décidé de devenir coach, ça a été un second départ dans les Aventurières, et ce second départ je l’ai fondé sur mes compétences et mon niveau d’exigence envers ma pratique et ma posture.
Je travaille ça tous les jours. J’augmente mon niveau de finesse, je suis de plus en plus efficace, je suis supervisée en permanence, je supervise des clientes et prochainement des coaches de mon équipe.

Plus j’en apprends, plus je découvre des niveaux de subtilité et de kif, plus j’aime ce que je fais et plus j’ai envie de progresser. Ma meilleure amie, qui me connaît depuis 17 ans, était hyper étonnée quand je lui ai parlé de mes plans pour l’avenir : “C’est la première fois que je t’entends me parler de plans à 10 ans et plus. Avant tu ne m’aurais même pas parlé de plus de 3 mois en avant”. Je suis une slasheuse / multipotentiel / zappeuse professionnelle qui a arrêté de se mentir. 

Le secret : 
Je suis amoureuse de ma pratique. Mon métier. L’artisanat. Le travail remis chaque jour sur l’établi. #trueromance

Mettre le focus sur mon coeur de métier, et communiquer dessus, c’est non seulement ce qui a permis aux Aventurières de passer d’un one woman show à une équipe de 11 personnes, mais surtout c’est ce qui fait que j’aime de plus en plus ce que je fais, au lieu de chercher la prochaine porte de sortie frénétiquement. 

A toi : c’est quoi les choses que tu aurais voulu savoir ?

Si c’est pour toi rejoins le Premier Club, on t’attend les bras ouverts (si j’étais au début, je rejoindrais ce club sans hésiter, c’est la conclusion de mon mail) https://www.lesaventurieres.com/le-club-1/

Bye !
Laure

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!