Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

Arrêtez de vous chercher, et vous allez trouver

par | Mar 27, 2015 | Trouver sa voie | 6 commentaires

Un article avec beaucoup (trop) de parenthèses.

Alors que j’étais dans le creux de ma vague professionnelle, à remettre en question ma carrière et me demander ce que je pourrais faire d’autre (lire : je coulais telle un Leonardo Di Caprio lâchant la fatidique planche du Titanic, avec grâce et verticalité), j’avais une obsession : me trouver. De tests de personnalité en bouquins de développement personnel, je cherchais désespérément une solution, de préférence rapide et peu douloureuse à mes interrogations professionnelles.

 

J’avais oublié un détail : il est physiquement impossible de se perdre. Ne pas s’écouter, ça s’est possible, se perdre c’est parfaitement hors de question.

 'Se chercher est un abus de langage. On

Je me souviens d’une semaine particulièrement stressante pendant laquelle j’étais restée de longues heures à gamberger chez moi. A la fin de cette glorieuse semaine, j’avais rendez-vous avec ma coach sur Skype. Je suis arrivée à notre rendez-vous les larmes aux yeux en lui disant : « Je ne sais plus qui je suis » (musique dramatique, mascara qui coule). Dans un moment inouï de professionnalisme, elle n’a pas levé les yeux au ciel en soupirant (ce que je fais rien qu’en me souvenant de la scène pour écrire ces lignes), et s’est contentée de me dire « Donne moi 5 choses que tu fais et qui t’amusent. Ne réfléchis pas, ne me cherche pas des trucs prometteurs, ambitieux ou classes. Ce n’est pas un entretien d’embauche, je veux juste savoir ce qui t’amuse. »

 

Du tac au tac je lui ai répondu « Lire, regarder des séries, aller prendre des cafés avec des ami-es, l’aïkido et la musique. »

 

« Voilà. Tu es une personne qui aime lire, regarder des séries, boire des cafés avec ses ami-es, l’aïkido et la musique. Et plein d’autres choses. »

Je me suis sentie un peu mieux, mais une question me brûlait le palais :

« Mais moi je veux trouver ma voie, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de tout ça, monter un café où l’on pourra regarder des séries (mais seulement celles que j’aime) en lisant des livres et en se battant en costume japonais pour avoir le droit de siroter son café ? Ca ne me semble pas idéal comme business plan… »

Vous voyez ce moment agaçant où vous cherchez vos clés alors que vous avez déjà 5 minutes de retard pour le rendez-vous de votre vie et que vous avez retourné quatre fois tout votre appart sans succès… tout ça pour les retrouver une demie-heure plus tard, dans la poche de votre manteau (que vous aviez pourtant fouillé quatre fois lui-même) ? J’étais dans la même situation. Je voulais tellement trouver toutes les BONNES réponses TOUT DE SUITE, que j’étais incapable de voir ce que j’avais sous le nez : une personnalité, des centres d’intérêts et des talents uniques qui m’accompagnent dans tous mes projets professionnels et autres.

Avec le recul sur cette situation, voici ce que je voudrais partager avec vous aujourd’hui : ce en quoi vous allez vous reconvertir n’est vraiment pas le problème. En tous cas pas dans un premier temps. Avant de ‘faire’ quoi que ce soit de rémunérateur, il faut reconstruire une relation avec soi-même, faire l’effort de s’écouter, d’élargir son horizon à des personnes et des activités qui nous rendent heureuse et être impitoyable avec tout ce qui est toxique ou n’avance pas dans une direction qui nous plaît. Regarder le métaphorique appartement, et ne pas être désespérée de trouver les clés dans la minute. Il n’y a pas de bonne réponse à la question ‘qui suis-je?’, c’est un cheminement à faire pour vous apprécier de plus en plus et construire vos projets avec ce que vous découvrez. Et franchement, c’est mieux comme ça, qui voudrait d’une identité gravée dans le marbre pour toujours ?

 

A l’inverse, quand on force, qu’on veut de la réponse miracle, le plus vite possible, on finit sur de fausses intuitions. C’est un peu comme si vous cherchiez ce que vous aimez chez vous et que pour aller plus vite vous vous ruiez dans la clinique de chirurgie esthétique la plus proche. Vous allez vous lancer dans une quête impossible (et coûteuse) pour finir par être l’imitation de quelqu’un d’autre.

 

[Tweet « Les raccourcis ne sont pas toujours des bons plans. »]

Si vous êtes tombée dans ce piège de la recherche de soi en mode boucle infernale du questionnement sans fin, c’est le moment de changer de stratégie. La crise existentielle, c’est surfait, en plus vos rêves sont à portée de main.

Pas besoin d’une originalité folle, d’un budget de millionnaire ou même de beaucoup de temps : vous êtes frustrée parce que vous voulez voyager plus mais vous n’osez pas : réservez vous un week-end solo ou avec des ami-es. Vous adorez bouger mais vous passez vos journées vissée sur une chaise : trouvez un club de sport pas loin, rejoignez un cours de danse après le boulot, ou allez vous balader le midi. Vous voulez être plus créative : achetez vous un cahier et allez dessiner dans un café ou devant un monument qui vous inspire, écoutez de la musique, écrivez un poème tous les matins. Tout ce qui vous plaît et qui vous redonne de l’énergie est bon à prendre, le plaisir est un indice pour trouver votre vocation. N’ayez pas peur de l’échec, ce que vous détestez est aussi un bon indicateur d’où (ne pas) aller.

Votre vocation, c’est vous, votre unique mélange de personnalité, d’histoire(s) personnelle(s) et de passions. Il n’y a pas à chercher ou à trouver, juste à prendre le temps de vous connaître et essayer de nouvelles choses.

Commencez dès aujourd’hui :

Choisissez une activité, un voyage, une sortie, que vous avez vraiment envie de faire et allez-y. Gardez sur vous un carnet et documentez votre Aventure : notez ce que vous avez adoré sur les pages de gauche du cahier, ce que vous avez détesté sur les pages de droite. Tout ce qui vous a moyennement plu ou déplu dans les dernières pages. Si vous avez le temps, rajoutez quelques notes sur pourquoi telle partie vous a plu ou déplu en particulier. C’est tout. Et racontez-nous ça dans les commentaires si vous avez envie.

 

PS : j’apporte les dernières touches à un ebook (dont je suis très fière) pour vous aider à retrouver une confiance d’Aventurière et décider ce que vous voulez faire quand vous serez grande. Pour le recevoir, il suffit de s’inscrire sur la liste, en mettant votre mail dans la barre tout en haut du site !

Partage cet article à une Aventurière :

6 Commentaires

  1. Merci pour ce texte inspirant… C’est dingue, j’aurais pu l’écrire tant il me parle!! Je suis toujours coincée dans cette foutue situation.. Je m’en pose des questions… Et cela fait parfois simplement du bien de ne pas être la seule à s’en poser…

    Réponse
    • Merci Françoise pour ce témoignage, non tu n’es pas la seule à te poser des questions. N’hésite pas à te lancer avant d’avoir toutes les réponses. Sans aller jusqu’à lâcher toutes les sécurités, ça fait du bien de sortir de sa tête et de faire les choses au lieu de s’imaginer tous les scénarios et de se donner des raisons de continuer à ruminer ses pensées sans essayer. Bonnes aventures à toi!

      Réponse
  2. Bonjour Laure,

    Je m’appelle Claudia et je suis prof de Yoga à Paris 🙂
    J’ai lu que tu pratiquais aussi !

    Je me retrouve tout à fait dans ton article car je suis moi-aussi passée par cette période de questionnements et de craintes sur mon avenir, au moment où je me sentais complètement coincée dans mon boulot de bureau et que je cherchais un sens à ma vie.

    Grâce au Yoga, j’ai trouvé ! Et je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis qu’il faut aussi laisser venir les choses et ne pas trop nous accrocher au résultat, plutôt profiter du chemin. Pour moi un voyage en solo au Japon a été un net déclencheur !

    Je vais suivre ton blog avec attention et je te souhaite un grand succès dans tout ce que tu entreprendras.

    A vite,

    Claudia de YogaPassion
    « Vivez en toute sérénité »

    Réponse
    • Merci Claudia pour ton histoire et tes encouragements ! Je suis ravie d’accueillir une autre Aventurière Yogi sur ce site. Un voyage au Japon est sur ma liste d’aventures dans les années prochaines… On verra quelles nouvelles idées y naîtront. Beaucoup de réussite à toi et YogaPassion!

      Réponse
  3. Coucou Laure, salut Aventurières !!
    Ah, je me reconnais très bien moi aussi. Début de carrière en fanfare, job important, expatriation, beaucoup de déplacements et la fâcheuse manie de m’acheter des bouquins de développement personnel ou de tests de personnalité dans les aéroports.
    Je reussissais, je m’améliorais professionnellement (rentrais de plus en plus dans le moule) mais ça ne me nourrissait pas à l’intérieur !
    Pour le boulot suivant, avec moins de déplacements, je multipliais les activités en soirée : gym, théâtre, danse, ciné-club, patinage et le plus possible en vadrouille les week-ends… C’était révélateur de ma quête.
    Bref pour la faire courte (si c’est encore possible !), j’ai eu beaucoup de chance : une cheffe harceleuse m’a menée tout droit au burn out et là, devant mon corps refusant d’avancer, obligée de me poser les bonnes questions.
    Et pour tout vous dire je suis ravie de ne pas avoir de destination/projet à terme car c’est l’exploration que je veux vivre intensément : voyages, rencontres, bénévolat, travaux en tous genres, nature et découvertes. Free in space and time!
    Aurais-je sauté le pas si tout avait continué de se passer comme sur des roulettes ?!
    Merci Laure pour tous tes articles !
    Longue vie aux Aventurières !!

    Réponse
    • Merci Perrine pour ton témoignage. Je reconnais pas mal de ces phases, et je te souhaite de très belles aventures dans les mois à venir!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Perdue ? De quoi tu as besoin ?

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!