Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

Les 8 erreurs qui m’ont fait perdre du temps quand je me suis lancée en ligne

par | Sep 13, 2018 | Vie d'entrepreneur•e | 37 commentaires

Laisse-moi te raconter une histoire.

C’est l’histoire d’une meuf, la trentaine, 2 jeunes enfants, 1 petit chat et 1 mari. Tout ce petit monde un peu à l’étroit dans un appart’ de banlieue parisienne.

Elle est en congé parental, à fond dans le maternage, la CNV tout ça. Les couches lavables s’entassent sur le balcon pendant que les gamins découvrent les joies de manger les légumes du panier bio avec les doigts #lesmurssensouviennent. Bref, cette meuf est un cliché, je sais.

La vie n’est pas parfaite (si tu as déjà passé toute une journée seule avec 2 enfants de moins de 3 ans tu sais de quoi je parle, sinon… je ne peux pas t’en dire plus « l’humanité pourrait s’éteindre en 50 ans à peine » ©Florence Foresti). Pourtant elle préférerait marcher pieds nus sur des Légos que de retourner dans son job de salariée à la fin de son congé parental. Rester à la maison avec les enfants lui a donné le goût de l’indépendance (ou le dégoût de l’infantilisation salariale et des tâches qui ne font pas sens. Au choix).

Avance rapide : 5 ans plus tard.

La même meuf, quelques cheveux blancs en plus (5 maximum !!), des enfants plus grands, 1 autre petit chat et toujours le même mari.

Elle est à son compte. Elle fait ce qu’elle aime (écrire surtout), rend ça utile aux autres et n’a plus d’autres contraintes horaires que celles de l’école des enfants (et même ça c’est presque trop ^^). Entre 2 mails de clientes ravies qui la motivent bien plus que son ancien patron, elle vient de se rendre compte que ça fait plusieurs mois qu’elle gagne plus que quand elle était salariée.

La vie n’est toujours pas parfaite mais c’est elle qui se la taille sur mesure. #gratitude

Tu l’auras deviné, cette meuf c’est moi.

Ce qui m’a permis de faire cette transition, c’est le blogging (et beaucoup de boulot soyons claires dès le départ). Si tout ça m’a pris du temps c’est parce que j’ai fait un paquet de détours et d’erreurs que je veux partager avec toi aujourd’hui histoire que tu ailles plus vite que moi vers ta vie sur mesure.

Erreur #1 : Ne pas y croire

C’est mon erreur fondamentale.

J’avais très envie d’être indépendante (très peur aussi, faut pas rêver) mais ça a été longtemps juste un rêve.

Au fond, plus ou moins consciemment, je ne croyais pas que le blogging pouvait vraiment amener quelqu’un à gagner sa vie, à part quelques élu.e.s ayant commencé avant tout le monde / ayant beaucoup de chance / n’étant pas très honnêtes (voire les 3). Je n’étais pas ce genre de personnes, je ne pensais donc pas pouvoir y arriver.

Je ne croyais pas que ce soit possible pour moi donc je n’investissais pas vraiment en moi et dans mon blog :

  • Je mettais tant d’énergie à avoir des revenus déconnectés de mon blog (salariat, missions en freelance…) que je n’en avais plus pour développer l’activité qui me faisait vraiment rêver.
  • Je voyais les sorties d’argent comme des dépenses et non comme des investissements, donc j’essayais de les réduire au minimum.
  • Je faisais passer l’activité blogging après le reste et je m’auto-sabotais un peu.

Bref, si tu ne devais lire qu’un conseil dans cet article c’est celui-là : crois en ton projet et donne-toi les moyens.

feuille agenda why not me

Loin de moi l’idée de te dire de quitter ton job en chantant « au revoir au revoir Président » , sans avoir testé ton idée et t’être assurée d’avoir de quoi tenir plusieurs mois financièrement. Mais ne fais pas comme moi qui cherchais à développer mon blog, tout en bossant à temps partiel et en ayant une activité de rédactrice web freelance (+2 enfants accessoirement).

N’hésite pas non plus à prendre quelques raccourcis même s’il faut sortir un peu d’argent.

A ce sujet, tu peux lire aussi : Peut-on bloguer gratuitement et est-ce le bon choix ? 

Et enfin, trouve des modèles de femmes qui ont réussi sans vendre leur âme au diable, qui bloguent et entreprennent authentiquement. Tant que tu y es trouve des copines sur la même longueur d’onde qui te tirent vers le haut !

Erreur #2 : Avoir oublié d’être simplement moi-même

Autre erreur majeure, que j’ai faite et que je croise très souvent sur la toile : ne pas être soi.

Ça ne veut pas dire oublier ses valeurs et vendre son âme au diable. Mais oublier par exemple :

  • Pourquoi on fait les choses.
  • Ce qui nous rend unique.
  • Ce qu’on aime ou pas.
  • Ce pour quoi on est doué ou pas.

Donc déjà, il faut avoir identifié tout ça, l’accepter et le mettre dans son blog et son business.

feuille agenda find yourself

Quelques exemples ? J’ai perdu énormément de temps et d’énergie à :

  • Rédiger d’une manière plus lisse que mon style naturel (et m’ennuyer).
  • Ne pas lancer un blog sur une thématique qui me passionnait parce qu’elle était déjà très occupée et que je ne voyais pas quelle différence je ferais.
  • Suivre un modèle économique qui ne me convenait pas.
  • Aller sur des réseaux sociaux « parce qu’il faut y être » et galérer chaque semaine pour savoir quoi y dire…

Honnêtement, c’est bien plus fluide quand on arrête de se forcer ! Essaie, ton blog ne s’en portera que mieux.

Erreur #3 : Le fameux rapport à l’argent

Je pourrais en faire des lignes tellement il y a à dire sur cet aspect que j’ai totalement ignoré au début de mon aventure bloguesque.

La plupart des conseils blogging t’expliquent comment gagner de l’argent en ayant du trafic que tu convertis en abonnés que tu transformes en clients à qui tu vends un produit. On va te parler, entre autres, de référencement, pub Facebook, autorépondeur, tunnel de vente, formation en ligne et revenus passifs.

Sur d’autres blogs tu vas trouver des astuces pour dénicher des partenariats et gagner de l’argent en faisant la promotion de produits : communauté, influence, publicité, affiliation, articles sponso et autres kits médias seront à l’ordre du jour.

Si tu pousses un peu tu vas trouver des infos concernant des techniques de webmarketing avec des mots dont on ne sait plus très bien ce qu’ils veulent dire sauf que ce sont des compétences qu’il faut a priori maîtriser pour devenir riche les pieds dans le sable : growth hacking, copywritting, storytelling, branding, techniquedelamortquitueing…

bureau ordinateur

Tout ça est valable pour te faire gagner de l’argent avec ton blog, mais encore faut-il :

  • Assumer au fond de soi le fait de vouloir gagner de l’argent et ne pas trouver que beurk c’est sale (et si l’image que tu as de l’argent c’est un gros capitaliste avec son sac plein de billets, tu pars de loin. Surtout si « capitaliste » est à la limite de l’insulte dans ton dictionnaire personnel).
  • Ne pas avoir peur de vendre et donc de se vendre (rapport à l’argent mais aussi confiance et estime de soi).
  • Trouver quelle type de monétisation te correspond le mieux et construire ton blog en fonction.

L’argent n’est qu’un outil, c’est ce qu’en font les gens et ce qu’ils font pour en avoir qui n’est pas toujours bien propre. Tu peux gagner de l’argent en gardant ton âme et tu pourras ainsi faire de chouettes choses. Comme avoir plus de temps pour aider les autres, avoir recours aux services d’autres entrepreneures comme toi et donner à des causes qui comptent à tes yeux.

Erreur #4 : Vouloir parler (et plaire) à tout le monde

Voilà une erreur hyper-fréquente chez les apprentis blogueurs, que j’ai faite au départ : ne pas savoir à qui on s’adresse.

Pourtant j’avais un blog de « niche » a priori… mais dans ma tête je ne visualisais pas bien mon lecteur chouchou. Je ne parle pas de savoir si c’est une femme de 30 ans avec 2 enfants de moins de 5 ans. Mais de mieux connaître ce qu’elle cherche en ligne, quels sont ses problématiques, ce qu’elle ressent face à mon sujet…

A vouloir parler à tout le monde,  on ne parle vraiment à personne et c’est bien plus difficile de créer une vraie communauté. Et je ne te raconte pas le jour où tu veux monétiser ton blog comment ça devient très très galère. Il te faut un portrait en quelques traits de tes lecteurs.

palette de peinture et accessoires

Tout expert marketing te dira que pour vendre quelque chose, il faut connaître ton client et sa problématique…

C’est la même chose pour un simple article que tu rédiges : tu vends ton article contre du temps de lecture. Si tu veux parler au plus grand nombre, personne ne va vraiment se reconnaître et personne ne viendra le lire.

Quant à la fameuse liste de mails à construire… franchement c’est facile de ratisser large (cadeau gratuit + pop-up et let’s go) mais combien d’emails qualifiés dans le lot ? Quand on veut jouer à qui a la plus grosse liste et payer des frais d’autorépondeur exorbitants ça marche. Quand on veut monétiser d’une manière ou d’une autre, ça marche moins bien.

Erreur #5 :  Oublier de bloguer stratégiquement

Je plaide coupable à 200% sur celle-ci !

Je ne suis toujours pas à fond blogging d’entreprise avec une vision hyper stratégique de ses contenus. Le blogging plaisir c’est bien. Le blogging partage c’est hyper satisfaisant. J’adore toujours y aller à l’envie.

Mais quand on veut gagner de l’argent avec son blog il faut savoir aussi ajouter un peu de stratégie. Par exemple, ne pas oublier, comme j’ai pu souvent le faire, de :

  • Avoir des objectifs… Et des objectifs de résultats et pas seulement de moyens (Ecrire 1 article par semaine, publier 2 fois par jour sur Facebook… objectifs de moyens #inutiles. Vendre 2 produits par jour. Faire 10 articles sponsos par ans… Objectifs de résultats.)
  • Planifier ses contenus à l’avance pour anticiper les marronniers de saison, les partenariats ou les lancements de produits.
  • Avoir une vraie stratégie de contenus autour de ses produits et services (en gros, faire cheminer le lecteur vers le statut de client à travers tes articles).
  • Tester des techniques à 100% et en mesurer les résultats
  • Commencer par les 20% de tâche qui amènent 80% de résultat

Ce côté planification stratégique ne m’a jamais été franchement naturel mais ça permet vraiment de gagner en efficacité.

livres avec citations

J’ai sacrifié beaucoup trop de temps à faire des tâches inutiles, vouloir être partout ou tester des débuts de méthodes en allant jamais jusqu’au bout. Alors que c’est tellement plus efficace de se poser, planifier, faire ce qui apporte vraiment des résultats, penser à vérifier ses stats pour s’en assurer, ajuster si besoin (et aller bouquiner sur la terrasse plutôt que de rédiger un article qui ne changera rien pour personne afin de tenir un rythme de publication sorti d’on ne sait quel chapeau).

Sur ce thème, tu peux lire aussi : c’est quoi un bon objectif.

Erreur #6 : Ne pas oser aller vers les autres

Je suis solitaire, c’est un fait. Ce n’est pas pour rien que je kiffe travailler au calme de chez moi.

Mais ça m’a amenée plus d’une fois à rester dans mon coin au lieu de trouver une communauté (même virtuelle) pour échanger, demander un avis, s’épancher sur ses problèmes de blogging. Pourtant c’est essentiel ! (Oui j’en ai déjà parlé au point 1 mais c’est teeeeellement important).

De même, j’ai trop souvent fait la « timide » qui n’ose pas demander un peu de visibilité, un partenariat, une collaboration, une interview… Alors qu’on va beaucoup plus vite quand on demande !

Bon avec parcimonie, mais y a une marge entre emmerder le monde sans gêne et solliciter un petit coup de main de manière gagnant-gagnant.

Erreur #7 : Vouloir tout #perfectionnisme et #procrastination

Spéciale dédicace à toutes les perfectionnistes qui mettent 2 ans à sortir un projet parce qu’il n’est jamais assez bien. I’ve been there (et j’y suis encore trop souvent mais j’me soigne).

J’ai voulu tout lire, tout apprendre, tout savoir avant de passer à l’action. Résultat l’action n’arrive jamais parce qu’on perd du temps et qu’on est paralysé d’indécision. En plus on se sent nulle et pas à la hauteur face à tout ce qu’il y a à faire. Sans parler des conseils contradictoires et de ceux qui ne sont pas fait pour nous…

J’ai mis 9 mois à sortir ce blog-ci parce que je me suis égarée dans les joies du design au pixel prêt (et que j’avais pas des masses de temps disponibles cf. point 1 mais quand même j’aurais pu acheter un joli template tout prêt plutôt que de tout coder moi-même).

Tu peux lire ici ce qu’il vaut mieux faire à la place de perdre ton temps sur la création de ton site web, si tu veux des client.e.s

A noter : l’exhaustivité ne fonctionne pas non plus quand tu produits un contenu… Les articles trop génériques qui partent dans tous les sens ne sont pas les plus lus. Les produits de type « encyclopédie » qui veulent traiter tous les aspects d’un sujet ne se vendent pas bien non plus (et ils prennent beaucoup de temps à faire).

plusieurs livres et carnets

A tester pour éviter de tomber dans une crise de perfectionnite aiguë :

  • Prendre du recul, regarder le projet dans son ensemble et son objectif principal (qui n’est pas forcément de concourir au prix du widget de 254px de large précisément)
  • Se rappeler que tu es humaine et que tu n’es pas ce que tu fais.
  • Se souvenir que l’échec est autorisé, les imperfections admises et que si ça gène certaines personnes c’est bien triste pour elles (mais si elles se portent volontaires pour t’aider à corriger tes « erreurs » sur leur temps libre tu es preneuse !).

Mes 2 « trucs » pour faire taire la perfectionniste qui sommeille jamais bien longtemps en moi :

  • Lire les articles de Laure bien-sûr, comme celui-ci qui parle de perfectionnisme
  • Ecouter cette chanson que j’aime malgré (et à cause de) ses nombreuses imperfections (Matthew Bellamy et ses inspirations c’est déjà une chose mais là y a du niveau #déglutition… Cette chanson est un brouillon et elle est quand même trop cool (qui a dit « Surtout par rapport à ce qu’ils sortent de nos jours ? »). C’est ma pépite anti-perfectionnisme personnelle ♥).

Erreur #8 : Avoir choisi le chemin le plus long pour gagner du trafic

Dès le départ avec mon 1er blog j’ai misé sur le référencement. Jamais je ne dirais que c’est une erreur : le SEO, quand ça marche, c’est beaucoup de trafic qui arrive en continu, même quand tu n’es pas derrière pour le pousser.

Mais c’est une stratégie qui porte ses fruits à long terme (à partir de 6 mois). En attendant ça peut être décourageant de parler dans le désert et de devoir « pousser » ses articles sur les réseaux sociaux sans cesse pour tenter de grapiller quelques vues, surtout si tu es pressée de monétiser ton blog. Heureusement j’avais le temps et je suis opiniâtre (une façon polie de dire « têtue comme une bourrique ») mais ça aurait pu aller plus vite !

Il y a d’autres moyens pour avoir du trafic plus rapidement que le SEO, comme par exemple aller se montrer sur les blogs et réseaux de ceux qui sont déjà en place (en s’y prenant bien c’est très efficace) ou investir Pinterest dès le lancement de son blog.

Selon ton objectif, ta thématique et ta façon de fonctionner, tu pourrais avoir besoin d’utiliser d’autres vecteurs de visibilité que le seul référencement. Ce qui est important c’est de bien savoir ce que tu veux et de faire les bons choix (mais personne n’est contre avoir du trafic rapidement ^^).

Voilà 8 erreurs que tu peux éviter si tu veux avoir du monde sur ton blog et le monétiser efficacement sans perdre un bout de ton âme. Tu auras sans doute remarqué que je n’ai pas fait une liste d’erreurs « classiques » des blogueurs débutants, du genre « ne pas s’occuper du SEO », « ne pas choisir de niche », « ne pas construire une liste d’emails », « écrire des articles sans vraie valeur pour ses lecteurs »… Parce qu’on les trouve tellement partout (et depuis longtemps) que je ne les ai pas faites (comme quoi ça sert de lire les conseils des autres !).

Réussir avec son blog sous-entend de la technique et du marketing, mais aussi beaucoup de développement personnel, ce qu’oublient souvent les experts croisés sur la toile…

C’est pour te permettre d’aller plus vite en évitant ces erreurs et en ayant sous la main toutes les infos utiles à ton activité + un groupe bienveillant + nos réponses à tes questions que on a créé le Club des Futur•e•s solistes. L’endroit où tu traces ton propre chemin sans te perdre dans des détours inutiles.

Pour en savoir plus clique ci-dessous.

Voir ce qu’il se passe dans ce Club

Partage cet article à une Aventurière :

37 Commentaires

  1. Merci beaucoup. Super article. Ce n’est vraiment pas évident. Mais je travaille à m’ameliorer et j’y crois.
    Merci.

    Réponse
  2. Hello. J’en suis encore au point, je n’arrive pas à me lancer. La bonne excuse « il me faut un super ordi et puis je pourrais m’y mettre, mais au fait, j’ai pas encore les sous pour, alors bing, j’attends ». Vraiment super l’article, il fait réfléchir. Merci

    Réponse
  3. Bel article et je pense que tous les blogueurs peuvent s’y reconnaitre. Mais toutes ces « erreurs » ne font-elles pas parties de l’apprentissage, du « chemin » vers la réussite? Est-ce qu’on peut vraiment commencer et réussir sans passer par ces étapes? Tu vas me dire « oui » en achetant la formation qu’il faut…

    Réponse
    • @Heidhi : Merci de ton message. Si tu y crois, l’essentiel est fait ! 😉

      @Lyne : Merci de ton retour. Les bonnes excuses je connais 😉 Creuse un peu, qu’est-ce qui se cache derrière ^^

      @Agnès : Tu as raison, ces erreurs font partie du chemin, en tout cas elles font partie du mien. On peut certainement commencer et réussir sans passer par ces étapes-là, mais je ne pense pas qu’on puisse réussir du 1er coup sans faire aucune erreur. Chacun fait les siennes, c’est un des moyens les plus efficaces de progresser, mais si on peut apprendre de celles des autres ça fait gagner un peu de temps !
      Pas sûre qu’une formation seule puisse éviter d’aller se perdre dans tous ces dédales… tout ce qui est de l’ordre de la motivation et du passage à l’action demande plutôt d’être entourée (une communauté, un mastermind, un coaching… ce genre de chose) + du travail sur soi.

      Réponse
  4. Bonjour Cécile,
    Excellent article qui me parle beaucoup surtout sur le côté perfectionniste et je me soigne! Merci pour ce partage.
    Absolument, il ne faut pas négliger Pinterest qui est un moteur de recherche puissant qui aide à augmenter le trafic.

    Réponse
    • Merci pour vos retours positifs et qui me Silvie, Guillaume, Isabelle, Catherine, Ml, Stéphanie, Aurore, Chantal, Jessica, Isaline et Armelle (mais comme vous êtes nombreux-ses !!) Je suis heureuse que mes mots fassent écho et soient utiles !

      @Emeline : Merci de ton message et de ton partage. Oui ça marche pour l’entrepreneuriat parce qu’au final c’est exactement ce que c’est : bloguer pro c’est entreprendre en ligne, et au départ on n’ose pas trop se le dire (ça fait peur entreprendre ^^).

      @Soa : Merci de ton témoignage. En effet, je pense que c’est beaucoup plus simple de bloguer et trouver sa communauté quand on assume son identité, en tout cas qui on est. Utiliser ton vrai prénom doit t’aider à ça 🙂

      @Anne-So : On ne décide pas de ses croyances (genre « à partir d’aujourd’hui je crois que c’est possible » et hop j’y crois) mais on décide de faire des trucs pour changer sa croyance (genre « à partir d’aujourd’hui je me répète des affirmations réalistes qui me rapprochent de la croyance que je veux adopter, j’agis comme si c’était déjà fait, je fréquente des gens qui partagent cette croyance, je me tourne vers des exemples positifs et je coupe le reste… » Des trucs dans ce genre qui font qu’un matin tu te réveilles et tu te rends compte que t’y crois vraiment en fait ! (même si faut pas rêver, on a toujours nos moments « ça marchera jamais » aka noyage de chagrin dans le chocolat))

      Réponse
  5. « trouve des modèles de femmes qui ont réussi sans vendre leur âme au diable, qui bloguent et entreprennent authentiquement. Tant que tu y es trouve des copines sur la même longueur d’onde qui te tirent vers le haut ! »
    Et si je te dis que tu es une des miennes, ça fait-tu du chaud roudoudou dans ton coeur ça?
    Une copinaute du Québec au nez frette en tabarouette

    Réponse
    • @Véronique : Mais grave que ça me fait chaud dans mon coeur <3 <3 Merci !!! (ouais 3 "!" si je veux)

      Réponse
  6. Merci pour ce très bon article. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris, les couches bio en moins.

    Réponse
  7. Bonjour, super l article je m y retrouve complètement, même si j ai pas démarré, que j ai qu un enfant. Mon Blog je veux du partage, mais aussi qu il m aide financièrement. Et comme tu dis, j aimerais pas vendre mon âme. Déjà qu elle est un peut perdu. J aimerai que le blog m aide aussi a reprendre confiance en moi et retrouver un peut de valeur dans la société. Grâce a tes conseil j éviterai déjà ceux là. Mais je pense que chaque nouvelle aventure a ses obstacles et donc nous apprend et nous fait progresser. Moins on fait d erreur , mieux c est ! . Merci pour toutes ces astuces.

    Réponse
  8. Un article au top ! Merci !!

    Réponse
  9. Waouh ! Super article ! Très complet et hyper intéressant Je me suis dit en le lisant que tous tes bons conseils s’appliquaient pour moi plus largement à l’entreprenariat Merci !! Je partage 🙂

    Réponse
  10. J’a commencé à bloguer il y a 10 ans de cela ! J’ai toujours aimé écrire et partager mais j’étais très réticente à me montrer. Quand même, mes blogs d’avant (j’en ai eu pas mois de 5) commençaient au bout de 3 ans à être suivis par des centaines de lecteurs. Mais j’en ai fait un nouveau actuellement qui me ressemble un peu plus car j’utilise enfin mon vrai prénom. Mon vrai fil conducteur et la sincérité et le plaisir. çà a été difficile de laisser mon dernier blog et ses 1400 abonnés HC mais c’est un vrai plaisir maintenant de recommencer sans se cacher derrière un pseudo. Je pense que la sincérité et le plaisir se sentent et te permettent d’avoir des lecteurs, peut-être pas au rythme que tu veux, mais çà finit par payer.

    Réponse
  11. Excellent article ! Je vais aller lire ceux sur Pinterets car j’y suis mais j’ai encore jamais rien compris …
    Belle journée et bravo pour ta détermination, même si le chemin est un peu long, ce n’est pas la destination qui importe tant finalement 🙂

    Réponse
  12. Merci pour cet article. C’est tout moi, et je n’ai toujours pas démarrer… Je vais y aller là. Merci.

    Réponse
  13. Très très bel article qui m’a redonné la gniaque! Pas sure de l’orthographe, tiens! J’aime le ton humoristique/ironique, ça rajoute du plaisir à lire tes contenus. Et du coup, je souris tout en m’informant.
    J’étais en plein nettoyage de ma boîte mail, pour me désabonner de tout ce qui n’est pas en lien direct avec ma démarche actuelle: faire ce qu’il faut pour vivre de mes passions. Petit à petit je viens au blogging pour partager mes passions mais aussi capter de la clientèle. Mais comme j’en ai assez d’attendre le bon moment ou d’avoir le site parfait, j’ai commencé à le faire sur Instagram. J’y tiens le journal de la réalisation de mes rêves (sika.soley)
    Tu restes dans ma liste de newsletters et félicitations pour ton boulot , tu es inspirante.

    Réponse
  14. très chouette article, très utile ! on en oubli parfois l’essentiel 🙂

    Réponse
  15. Je me demande : comment fais-tu pour t’inciter à croire en un truc dans lequel tu ne crois pas ? J’ai pas l’impression que ça se décide vraiment, c’t’histoire :-/

    Réponse
  16. Merci beaucoup pour cet article. J’ai effectivement beaucoup de travail à faire. A bientôt

    Réponse
  17. Que du bon sens, avec style, authenticité et en plus, du muse. Je crois qu’on est sur la même longueur d’ondes! Encore un très chouette article, c’est toujours agréable de te lire!

    Réponse
    • Merci Picou Muse rocks !

      J’en suis ravie Annette 🙂

      Elodie : Teste déjà mais ne tarde pas trop à te lancer et définir ta route 😉

      Margaux : Ca me parle beaucoup le profil « trop scolaire »… Ce qui m’a le plus aidée c’est de voir des nanas brillantes dont je trouvais les contenus vraiment top dans ce qu’ils m’apportaient mais qui n’étaient pas parfaits sur la forme par exemple. En fait, tu prives les gens de quelque chose quand tu attends que cette chose soit parfaite pour la sortir !

      Corinne : Oui, crois-y, c’est la moitié du chemin de fait !

      Merci Isalès 🙂

      Réponse
  18. Cet article m’a beaucoup aidé, merci beaucoup 🙂

    Réponse
  19. Merci pour cet article très complet ! Je débute dans le blogging et je m’éclate ! effectivement tanpis, c’est pas parfait, c’est avec mon phrasé !
    Mon problème c’est que je n’ai pas encore bien défini ce que j’allais y vendre. alors pour l’instant, je fais mumuse et je regarde les résultats. 😉

    Réponse
  20. Exactement toutes les erreurs que j’ai faites… et que j’essaie de corriger les unes après les autres…Mon plus gros problème en fait, c’est que je suis trop « scolaire », trop « bonne élève ». Je ne m’autorise à me lancer dans certains projets que si je me sens « légitime » pour le faire. Sinon j’attends d’avoir fait les bonnes formations…
    Bref, j’arriverais à le finir un jour cet ebook après un an de rédaction… et peu-être que j’arriverais enfin à le mettre à la vente !

    Réponse
  21. Merci beaucoup pour ton article Cécile ! C’est vrai qu’il est différent de tout ce qu’on peut lire sur le net. Merci de nous rappeler le pourquoi on a lancé notre blog. Je dois croire en mon blog !

    Réponse
  22. Super article chacun son chemin, ses démons à combattre pour avancer mieux sur son blog (idem dans sa vie…), mais tu as mis à plat beaucoup de choses très justes.

    Réponse
  23. Je comprends pourquoi j’ai adhéré tellement rapidement avec toi et ton blog, je me reconnais totalement ! Si ce n’est que moi j’ai 2 filles ^^
    (Et plus j’adore ton ton humoristique !)
    Conseil n1 : croire en son projet. Je veux attendre quelques mois, de voir les premiers résultats positifs, avant d’investir davantage alors que j’avancerais sans doute plus vite si je croyais plus en moi :/
    Faut que je m’imprime ton article pour le relire tous les jours 😀

    Réponse
    • Je peux te le coller tous les jours dans le groupe de l’Atelier ah ah 😉 Tu as déjà investi en toi, c’est un 1er vrai pas !

      Réponse
  24. Bonjour et merci beaucoup pour cet article !

    L’erreur numéro 08, je l’ai commise pendant 02 ans. Honte à moi ! Pendant 02 ans, j’ai ramé avec Google et les réseaux sociaux pour grappiller juste quelques vues. Heureusement, j’ai découvert Pinterest et j’ai (enfin) pu arrêter de parler dans le vide.

    C’est vrai que quand on se lance dans le blogging, il y’a tout un tas de petites choses auxquelles on ne pense pas forcément et pourtant… J’ai mis deux ans à prendre conscience de certains fondamentaux. J’en ai parlé dans un article : https://thesexychemicalcompany.com/2019/03/27/ce-que-jaurais-aime-savoir-avant-douvrir-mon-blog/

    Merci encore pour le partage d’expériences.

    Réponse
  25. Merci pour cet article! Tu me donnes pleins de courage pour préserver avec mon blog. Car parfois c’est difficile de pas voir de résultat mais avec du travail ça finira par venir!

    Réponse
    • Super Julie : bon courage alors 🙂

      Réponse
  26. Merci pour cet article, en effet on trouve beaucoup de conseils « techniques » pour débuter un blog mais (trop) peu sur l’attitude à adopter ! Beaucoup de passages on fait écho : notamment sur le droit à l’imperfection et sur notre propre regard sur notre travail. J’ai attendu 6 mois pour débuter mon blog car moi aussi je me gavais de lecture technique sur le sujet jusqu’à m’en dégoûter et me dire que je ne serai jamais capable de faire tout ça ! Et puis finalement je viens de me lancer et je sais que j’apprendrai au fur et à mesure et le principal c’est prendre du plaisir !

    Réponse
    • Super Julie, il faut trouver la juste mesure entre je pars sans rien savoir et fais n’importe quoi et je perfectionnite à mort sans jamais me lancer ! 😉

      Réponse
  27. Super article qui donne envie de ne pas baisser les bras et de continuer, même si comme tu le dis, c’est pas toujours très motivant de parler dans le désert quand on débute

    Réponse
    • Merci de ton retour Marie

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Perdue ? De quoi tu as besoin ?

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!