Sélectionner une page

Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

Ce qu’il te faut vraiment pour lancer ta formation en ligne

par | Fév 15, 2018 | Créer une offre et la vendre | 12 commentaires

Lancer sa formation en ligne : le truc qui fait rêver beaucoup de monde… Partager sa passion devant un paysage de rêve ou au chaud sur son canapé, tout en étant payée pour ça ! Et avec plein de temps libre en plus. Bien entendu tout le monde en rêve (en tout cas moi l’idée me plaît bien). Et puis c’est facile (il paraît).

Le chemin est limpide. Je te le résume si t’as raté tous les vidéowebinarticles de marketing de rêve de ces dernières années : il suffit d’aimer suffisamment un sujet pour en savoir un peu plus que la moyenne, montrer cette « expertise » en ligne, recueillir des adresses mails, créer une formation en ligne qui réponde pile aux besoins de tes abonnés (facile, tu leur demandes avant), leur dire que c’est en vente et éventuellement faire un peu de pub Facebook pour toucher encore plus de monde. Ensuite, tu regardes les sous tomber sur ton compte et quand ça ne tombe plus, tu relances la machine avec un webinaire gratuit qui fait envie et des partenaires affiliés qui vont relayer l’info auprès de leurs abonnés en échange d’un pourcentage sur tes ventes.

Voilà, résumé grossièrement, la route facile à suivre. J’ai testé, et je vais pas te dire que c’est impossible, mais j’y ai croisé un peu plus qu’une route droite et lisse. Je t’en dis plus, suis-moi…

Choisir ton sujet de formation

Tout commence par choisir son sujet. Si tu veux créer une formation en ligne, tu dois bien entendu choisir un thème qui te passionne (ou en tout cas te plaît suffisamment pour avoir envie d’en manger tous les jours pendant un moment) et sur lequel tu es « experte » (à moins de choisir l’angle « nous allons apprendre ensemble », j’ai un peu de mal avec cette idée personnellement).

Le mot « experte » ne voulant plus rien dire, permets-moi faire un aparté à ce sujet.

A l’heure où 30 minutes de lecture sur un forum de bricolage te permettent d’en savoir autant que le meilleur vendeur du rayon douche de chez Mr Castomerlin (« La douche la plus adaptée ? Celle-ci est plus chère, elle doit être mieux ! » #truestory), on pense que c’est facile d’être un « expert ». Tellement facile qu’on en croise à tous les coins du web. Facile de s’auto-proclamer expert oui… l’être vraiment un peu moins…

lunettes livres expertise

Je ne vais pas te dire qu’il faut un Bac+12 et 5 ans d’expérience de terrain, pour être capable de vendre une formation sur ta thématique (ça c’est ce qu’il faut à mes yeux pour pouvoir être proclamé « expert », raison pour laquelle je n’emploie pas ce mot à mon sujet d’ailleurs. Coucou syndrome de l’imposteure. (A part pour Queen. Je suis réellement experte de Queen)). Mais il ne suffit pas non plus d’en savoir juste un peu plus que tes futurs clients grâce à la lecture d’UN livre ou à la réussite d’UNE expérience toute personnelle et particulière.

Enfin ça dépend peut-être de ton domaine d' »expertise » mais, de mon point de vue, le vendeur de formation en ligne doit pouvoir vraiment aider ses clients et répondre  à leurs questions. Et les clients ont parfois des questions un chouïa pointues. Du genre « Mais pourquoi est-elle plus cher cette douche ? » (Parce qu’elle est mieux on t’a dit !).

Perso, les réponses du genre « Voici l’unique solution ultime parce que c’est celle qui a marché pour moi une fois, alors t’as qu’à faire pareil épicétou« , je n’en veux pas. Donc, à mes yeux, il faut avoir suffisamment de recul sur une thématique pour pouvoir proposer un minimum de solutions aux problèmes posés.

Expert donc, pas forcément, mais jeune padawan non plus. En résumé : c’est pas tout le monde qui peut faire une formation (moi par exemple je ne créerais pas « le bon français pour les nuls »).

livres fleurs passion

Fin de l’aparté.

Dooonc…

Si tu es animée de passion avec un vrai message à passer au monde, ce sera facile pour toi de savoir sur quoi tu veux bloguer (tu l’as même probablement déjà trouvé).

Oui… sauf que, là on ne parle pas blogging. On parle de vendre une formation payante. Donc ta formation devra :

  • Répondre à un besoin réel
  • S’adresser à un public prêt à payer pour ça

Deux mots à retenir dans cette phrase : « public » et « prêt à payer » (oui ça fait 4 mots je sais, mais je ne suis pas experte en calcul non plus).

Si tu veux gagner de l’argent tu dois proposer une solution à un problème que connaît un nombre de personnes suffisamment grand. Sinon tu auras vite fait le tour de ta clientèle potentielle et à moins de vendre des produits de luxe tu vas devoir manger des pâtes tous les soirs (et pas des bio).

Tu dois aussi répondre à un besoin suffisamment important pour que les gens soient prêts à payer pour ta solution. Ça c’est quand même bien plus facile quand tu parles de santé, d’argent, de bien-être ou ce genre de sujets avec un vrai enjeu (voire une vraie souffrance) que de divertissement ou de sujets un peu généraux.

Du coup si tu blogues sur les activités manuelles à faire avec les enfants et que la majorité de tes lecteurs vient chercher des idées de bricolages en récup’ (toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait pas que pure coïncidence…), bon courage pour trouver une idée de formation rentable… (personnellement j’ai pas essayé mais j’ai fait un très chouette ebook par contre).

C’est dommage parce que j’aurais adoré faire et vendre une formation sur Queen… mais j’ai pas trouvé le public (pourtant eux, ils en ont du public. La vie est vraiment mal foutue).

Avant de vendre une formation en ligne, il te faudra trouver un sujet sur lequel tu peux vendre. C’est-à-dire un thème que tu maîtrises suffisamment pour répondre aux questions de tes futurs clients et qui réponde à un besoin réel et suffisamment fort pour que des personnes soient prêtes à payer pour cela.

Je te conseille de lire cet article divin pour t’éviter de perdre du temps dans la recherche du sujet parfait

Te rendre visible auprès de ce public

Si tu as déjà un blog, tu sais déjà que cette partie c’est du gros boulot. Se faire connaître, avoir du trafic et asseoir sa légitimité demande du temps et du travail…

Du travail technique pour installer un blog, le dompter, le faire beau (c’est pas obligé pour vendre mais c’est plus agréable quand même), faire les choses comme il faut niveau référencement notamment.

Du travail créatif de qualité, que ce soit pour écrire des articles, faire de jolies photos, enregistrer des podcasts, ou tourner des vidéos qui plaisent aux gens (en 3 mots : de qualité, unique et utile).

Du travail de communicant pour se faire voir sur les réseaux sociaux et interagir avec les gens.

Du travail stratégique pour que tout le boulot cité précédemment aille dans le sens de ton objectif principal (déjà il te faut un objectif donc).

bureau travail

Oui, on peut gagner sa vie en vendant des formations à une petite communauté. Mais si tu n’as que 40 abonnés, il va falloir viser des ventes à 1000 euros pour espérer gagner ta vie cette année (du coup l’an prochain tu fais quoi ?). Sachant que dans la vraie vie vendre à 5% de sa liste d’abonnés c’est assez énorme, prévois-le dans tes calculs quand même.

Je ne m’étends pas plus sur le sujet ici, la difficulté à se rendre visible tu connais et des clés pour travailler ça, tu en as sur ce blog ;).

Mettre en place la technique pour vendre ta formation en ligne

Tu as le thème, voire le contenu, de ta formation et un public, il va falloir ensuite mettre l’un en face de l’autre.

Tu le sais, je kiffe la technique généralement… pour autant, mettre en place une formation et la vendre n’a pas été super simple (OK j’avais 212 critères genre pas trop cher, pas sur une plateforme de formation, répondant au max aux dispositions légales, s’emboîtant avec ma compta, beau, évolutif, avec un regard ténébreux et qui fasse le café aussi… Ah non pardon, je me suis égarée sur la fin).

Je ne vais pas te faire le détail, mais sache qu’il te faudra penser à avoir (en vrac) :

  • Des supports de formation (^^), selon ce que tu vas proposer ça peut demander par exemple un logiciel de capture d’écran et de montage vidéo.
  • Un endroit sécurisé où héberger tes supports de formation : des pdf, des vidéos, des audios… il faut les stocker quelque part.
  • Un endroit où tes clients vont pouvoir accéder au contenu de ta formation : de leur boîte mail si tu choisis un envoi de document à un espace membre avec possibilité d’accéder à tout ou partie des formations en ligne et de laisser des commentaires sous les modules de formation, le choix est vaste.
  • Un dispositif de promotion : un autorépondeur qui assure pour envoyer des emails de promo, une page de vente canon, un service de webinaire, des pub Facebook bien ciblées, un système d’affiliation (et tous les contenus texte et visuels qui vont avec).
  • Un dispositif de paiement : un lien avec Paypal ou ton compte en banque.
  • Tout l’aspect juridique et comptable : des conditions générales de ventes, des factures pdf, le taux de TVA qui s’adapte selon le pays de l’acheteur si tu es en Union Européennes… Youpi !

espace de travail outils

Personnellement, j’ai opté pour une formation sous forme de « défi » envoyé chaque jour par mail, accompagné d’un pdf et d’un accompagnement via un groupe Facebook. Je ne voulais pas être sur une plateforme de formation, surtout pour un petit produit comme ça. Donc concrètement, ma solution pour une petite formation simple :

  • Mailchimp pour l’envoi d’email (et la prise en main du petit singe n’est quand même pas très intuitive).
  • WooCommerce (qui permet de régler la TVA selon le pays) avec son extension Stripe pour le paiement par CB + WC custom thank you, une extension permettant de customiser la page de remerciement après achat (WC c’est pour WooCommerce !) et WooCommerce PDF Invoices & Packing Slips (décidémment…) pour générer des factures en pdf pour ma compta.
  • L’extension officielle Mailchimp for Woocommerce pour faire le lien entre les gens qui achètent sur mon site et ma liste de clients à envoyer (ça marche bien des fois… pis des fois moins).
  • Thrive Architect pour faire une belle page de vente (je n’aime habituellement pas les Visual builder mais il me fait revoir ma position tellement il déchire ! Je suis donc affiliée chez Thrive et ce lien est affilié)
  • Facebook pour le groupe d’échanges

+ tous les logiciels utiles pour créer la formation

Choisir et configurer tout ça prend un peu de temps. Après on peut choisir la 1ère solution qu’on nous conseille, mais tout le monde ne fait pas la même pointure quand même…

J’ai écrit un article complet sur les étapes et outils techniques pour lancer son produit en ligne.

Si tu veux avoir plein de détails sur les plateformes de formation, je te recommande aussi de lire cet article très détaillé de Hanne de Have it, ainsi que ce comparatif des plateformes de formation de Christelle de Calliframe.

Selon ton projet et tes envies, il y a plein de choix techniques disponibles pour mettre en place une formation en ligne. Il faut juste penser à tout et mettre en place un assemblage technique qui fonctionne, ce qui demande un peu de réflexion et de temps…

Etre prête à entreprendre

Last but not the least : l’élément clé qu’il te faut pour vendre des formations en ligne.

Tu vas penser que je fais des lapalissades tellement je vais énoncer un truc évident. Si évident que je n’ai jamais vu personne en parler dans le domaine des formations en ligne. Et pourtant, c’est LE truc le plus bloquant d’après mon expérience personnelle (loin de moi l’idée de me poser experte ha ha).

Pour vendre des formations en ligne, il faut être prête à vendre…

Et en vérité ce n’est pas gagné du tout pour tout le monde au départ (mais ça se travaille).

femme calcule entreprendre

Si tu veux vendre des cours en ligne il va peut-être falloir surmonter quelques peurs, sortir de quelques zones de confort et te positionner sur des trucs dont t’as même pas forcément envie de parler aujourd’hui.

Sur le chemin, pas si facile de la vente de formation en ligne, tu vas peut-être croiser :

  • Ton syndrome de l’imposteur (Mais qui suis-je pour parler de cela ?)
  • Ton rapport à l’argent (Mais je ne peux pas demander autant ! Je ne peux pas demander tout court en fait…)
  • Ton besoin de sécurité (Et si ça se vend pas ? Mon banquier sera la seule personne qui va me contacter !)
  • Ta peur de l’échec (Ça va jamais marcher, ma vie sera foutue ! Autant pas le faire), voire ta peur de la réussite.
  • Ta réticence à te mettre en avant (Je peux pas dire que je suis LA personne pour régler ce problème. Je ne peux pas faire un webinaire. Je ne veux même pas mettre ma photo !)
  • Tes croyances limitantes et schémas en place (Pour y arriver dans la vie il faut travailler dur et le travail c’est quelque chose de pénible par définition. Vivre de sa passion c’est pas possible ou alors pour une autre catégorie de personnes. Le boulot c’est 9h/18h, 5 jours par semaine…).
  • Tes montagnes russes émotionnelles (Ça va être géniaaaal ! J’y arriverais jamais. Je vais tout déchirer !! C’est complètement nul…)

Et puis il te faudra penser à des trucs marketing et apprendre à les adapter.

Pour le peu que tu aies un peu d’intégrité (ce que je te souhaite), les techniques de manipulation et leur cortège de « appuie là où ça fait mal pour vendre » ne devraient pas te plaire en l’état (pourtant ça fait vendre a priori, pas aux bonnes personnes mais quand t’en es là tu t’en fous tant que le cash rentre hein… no comment).

Si ça se trouve même envoyer 3 mails la même semaine à tes abonnés va te paraître carrément hors de propos. Quant à trouver ton positionnement, ta valeur-ajoutée, le « bon » prix, le vrai besoin de tes futurs clients (pas celui qu’ils te disent avoir, le vrai !), mettre en avant tes bénéfices, rédiger selon un plan ou une technique qui a fait ses preuves… bref faire du marketing et de la vente, ça va te hérisser le poil.

Pourtant ce sont des choses essentielles pour vendre des formations en ligne et espérer gagner de l’argent avec.

D’autant que, faut pas rêver, mais quand tu as fini de concevoir et vendre une formation… après ça ne continue pas à rouler tout seul sans rien faire. Si tu veux vivre de tes formations en ligne, il va falloir en créer plusieurs et/ou relancer le processus de vente des anciennes souvent. Un petit encart « achète ma formation » dans ta barre latérale ou une séquence de mails automatique à tes nouveaux abonnés suffisent rarement. (Et puis les copains affiliés c’est cool mais ils prennent une bonne part sur ton chiffre d’affaire quand même, c’est le jeu et c’est normal mais faut pas l’oublier dans les comptes).

Je te conseille aussi de lire : Les 8 erreurs de blogueuse débutante qui m’ont fait perdre du temps (et de l’argent)

smartphone planning marketing

Ce sont, à mes yeux, les vrais obstacles sur le chemin de la création de formation. Au-delà du contenu, de la visibilité et de la technique : les obstacles de l’entreprenariat.

Cela dit, ils sont surmontables, surtout quand on les a identifiés. Et après, pour finir sur une note optimiste : c’est possible de vendre des formations en ligne et c’est carrément génial ! (en tout cas moi j’adore et je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant… oh but wait : parce que ce n’est pas un long fleuve tranquille !)

Et toi dis-moi, quels sont les essentiels, selon ton expérience, pour vendre des formations en ligne ?

Partage cet article à une Aventurière :

12 Commentaires

  1. Hellow !
    Bon, je me dis que ça fait bien longtemps que j’aurais aimé croiser ce genre d’articles. Faut dire la vérité, des articles comme celui-ci, y’en a trop peu. Vraiment trop peu. Des articles qui évoquent la vente de formation en ligne sans en faire letrucquimarcheàtouslescoupsetquitefileradescouillesenor. Des articles qui ne descendent pas non plus en flèche ce qui reste un produit comme un autre.

    J’avoue qu’il y a encore deux ou trois ans, dès que je voyais se pointer une formation en ligne sur un blog (surtout parmi ceux que j’affectionne ou affectionnais), je bloquais direct. C’était une réaction vraiment épidermique.
    De l’eau a coulé sous les ponts et parce que je sais qu’une minorité fait du bon boulot et propose du vrai bon contenu via formation en ligne, alors je vois ça d’un plus bon oeil 🙂
    (tout ça est tout à fait subjectif et personnel bien sûr).

    Alors là, lire ce billet aujourd’hui et ici, ça me redonne encore un peu + foi sur ce créneau qu’est la formation en ligne, mais aussi sur la transparence nécessaire qu’il faut pour être et durer sur ce créneau, pour inspirer confiance et garder cette confiance.

    Du coup j’en profite aussi pour te féliciter dans le lancement de ta formation et te souhaite tout plein de succès ! J’imagine le boulot que ça représente et j’suis d’autant + admirative que je te pense au moins aussi réservée que moi 😉

    Réponse
    • @Grisélidis : Merci beaucoup pour ton retour. <3 C'est le souci de la formation en ligne : ça a tellement été mis en avant par des vendeurs de rêves qui font miroiter la poule aux oeufs d'or pour vendre leur propre formation (s'ils disaient que c'est pas si simple et garanti ça vendrait vachement moins bien) et qui en plus vendent ça comme LE moyen de se faire du fric. On a l'impression que tous les formateurs en ligne sont des charlatans. Alors que c'est juste un super moyen d'apprendre à son rythme, en restant chez soi et pour moins cher qu'une formation en présentielle (moi qui adore apprendre et qui suis assez vieille pour me rappeler d'heures de recherche en bibliothèque, je suis toujours aussi émerveillée par tout ce savoir à disposition grâce au web) et un moyen de transmettre ses connaissances/compétences côté formateur.
      Je ne sais pas si je suis réservée mais je n'aime pas me mettre en avant ça c'est sûr ^^ Faut prendre sur soi, c'est du boulot mais ça vaut la peine.

      @Cécile : Pas sûre que le syndrome de l’imposteur soit féminin mais il est vachement répandu chez les femmes ça c’est clair. Et en effet, quand je vois certains articles ou webinaires (formation je ne sais pas, j’ai toujours bien choisi donc j’ai pas vu de choses trop « légères ») je me dis aussi que certains devraient mettre la barre un peu + haute pour eux-mêmes.
      Merci de ton message (et j’avais pas pensé aux galets tiens… )

      @Annelise : Merci de ton retour… oui les fameux revenus « passifs » ça laisse hilare quand on voit le boulot qu’il faut réellement faire pour gagner sa vie. Merci pour tes 2 ajouts : partir du besoin du client potentiel (marketing, marketing) et oui ne pas rester sur un échec (culture française ça !).

      @Céline : Merci pour ton message. C’est vrai que je n’ai pas parlé de ça : tout le monde n’est pas pédagogue… Après je pense que ça peut se sentir si le formateur en question a un blog (et que c’est lui qui l’écrit ^^). Si déjà les articles ne sont pas clairs, ça semble mal parti. Il y a d’ailleurs des formations pour apprendre la pédagogie :p
      Et la présence du formateur, en effet, c’est essentiel de pouvoir avoir un retour… c’est, à mes yeux, la vraie plus value de la formation en tant qu' »élève », si c’est pour le contenu même on peut acheter un bouquin.

      @Laurence : Ah ah, moi aussi j’ai mis du temps à me lancer. L’avantage que je vois à la formation en ligne par rapport à la « en présentiel », c’est que j’ai pu aider des personnes qui n’auraient pas eu les moyens de s’offrir ma formation autrement. Bon il faut dire que je fais de l’individuel habituellement donc le tarif est vraiment très différent. Merci pour ton retour 🙂

      @Antoinette : Tu tiens une niche ! ah ah. La légitimité c’est toujours compliqué, mais ça se travaille (y a des formations pour ça :p Je sais que Nathalie Antonio-Giraud propose des choses sur ce thème et pour travailler avec elle dans le cadre de l’anti-école et d’une autre de ses formations je recommande sans hésitation)

      Réponse
  2. Ah ah ! Le complexe de l’imposteur ! J’ai l’impression que ce truc est exclusivement féminin, non ? En même temps, certains feraient bien de le ressentir : il y a de plus en plus de formations en ligne en tous genres et je pense qu’il doit y avoir pas mal de ménage à y faire. Quand on cherche une formation c’est que, par définition, on ressent le besoin de découvrir/d’approfondir un sujet et il n’est pas évident de trier les bons formateurs des imposteurs qui vendent du vide.
    Longue vie à la tienne et à ce blog !
    PS : pour la plage paradisiaque, tu peux la prendre avec des galets, ils ne se nicheront pas dans ton clavier. Bon, ça fait juste un peu mal au c…

    Réponse
  3. Quel excellent article ! Ça fait tellement du bien de voir que les langues se délient enfin à ce sujet et que je ne suis pas la seule à dire que faut arrêter de croire que tu vas devenir riche en un claquement de doigt ! Je me suis pas mal étendue sur toutes les étapes émotionnelles que l’on traverse et je trouve là une super complémentarité avec ton article. Tu as su retracer l’ensemble du processus de la création de formation en ligne en détaillant point par point tous les obstacles que l’on rencontre. Bravo !

    Pour répondre à ta question : «Et toi dis-moi, quels sont les essentiels, selon ton expérience, pour vendre des formations en ligne ?»
    – j’ajouterai tout simplement arriver à créer le BON produit. Parce que dans les faits, il ne suffit pas que d’être plus en avance que les gens que tu cibles, identifier leurs difficultés et arriver avec une idée de solution. À vrai dire il y a aussi la façon dont on présente la solution et l’expérience que l’on propose. C’est vraiment subtile en fait. Arriver en disant «T’inquiète je vais t’aider à maitriser Facebook de A à Z, tu vas TOUT savoir», généralement, c’est comme parler dans le vide lol. Par contre dire « Deviens visible ! Défie les algos de Facebook et attire de nouvelles personnes chaque jour» là ¸ça devient pus intéressant (on s’entend que ma formulation est complètement nulle, mais c’était pour illustrer !).
    – j’ajouterai aussi. Ne pas voir un échec comme une fin en soi, car clairement il va y en avoir un paquet avant d’avoir de franches réussites ! Alors autant se préparer à tomber du cheval et remonter comme si de rien était 😉

    Réponse
  4. Salut Cécile,
    Encore un super article de ta part.
    Alors moi, je ne suis pas experte, ni en formation en ligne, ni en rien d’ailleurs car je pense qu’à part des experts en assurances, il n’y a pas beaucoup d’experts.
    Par contre, il y a des gens avec de l’expérience (un peu ou beaucoup) mais surtout une personnalité, une pédagogie, etc. Et en terme de formation en ligne, j’en ai achetées quelques unes pour me former. Ah oui c’est vrai c’est à ça que ça sert !

    On doit pouvoir apprendre quelque chose, réussir à l’appliquer à son propre cas et trouver l’oreille du prof pour se faire aider quand on n’arrive pas à appliquer ce qu’il essaie de nous transmettre.
    Or, l’expert n’est pas forcément formateur. Et dans le monde des formations en ligne, peu savent transmettre leur savoir, beaucoup savent faire de belles pages de vente pour du contenu plus que moyen et répondre de manière bateau aux étudiants.

    Ce qui me gêne le plus ce sont les formations où le formateur n’est pas dispo. Moi, j’aime l’accompagnement adapté à mes besoins, mes difficultés. Donc je crois que je préfère le coaching ou alors la formation en ligne avec un formateur ultra-méga présent qui ne fait plus que ça pendant le temps de la formation et un nombre limité d’inscrits.

    Voilà mon petit avis, sans parler de la partie technique qui à elle seule nécessite de suivre une formation, :)))

    Réponse
  5. La formation en ligne moi c’est ce petit plus que j’ai envie de mettre en place depuis 2 ans et autour duquel je tourne pour toutes les bonnes raisons que tu évoques ici couplées à un tourbillon de la vie de free-lance qui fait que je passe plus de temps à regarder des formations et des tutos pour régler la dernière nouvelle demande spéciale d’un client qu’à faire cette formation !
    Mais je ne la vois pas comme la poule aux œufs d’or. Juste comme un outil de rappel de ce qui a été vu que je proposerais à mes « formés en vrai » (inclus) et que je vendrais à ceux qui ne savent pas venir à une formation mais qui en avaient telllllllement envie.
    Parce que les formations en vrai on peut en parler aussi pendant des heures !!!
    Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure au lieu de me dire c’est super Easy ! Y’a qu’à !!!

    Réponse
  6. Salut Cécile,
    Moi je ne suis pas directement concernée par le sujet de la formation en ligne mais on ne sait jamais, quand j’ouvrirai mon 1523 blogs sur la variation de l’indice glycémique des graines de chia en haute altitude (tu crois qu’il y a une niche pour ça) mais j’en ai suivi pas mal des formations en ligne. Oui, aujourd’hui, on peut le dire, je suis EXPERTE élève de formation en ligne. J’ai rarement été déçue surtout quand les produits sont satisfaits ou remboursés dans un délai de 30 jours. Sincèrement, j’y ai toujours appris quelque chose.
    Ce que j’ai retenu de ton article et qui me concerne, c’est que moi aussi j’ai un gros travail à faire sur la légitimité, mais ça va venir… Bonne semaine à toi 😉

    Réponse
  7. Merci pour tes précieux conseils, ton article est tellement riche en informations ! Je lancerai un jour une formation en ligne, mais pour l’heure, je me forme et m’expérimente encore sur pas mal de domaines 🙂 des bisous !

    Réponse
    • Avec plaisir 🙂

      Réponse
  8. bonjour,
    je découvre votre site et je dois dire qu’il est génial !
    tellement d’infos intéressantes et des infos techniques, ce dont j’ai besoin le plus en ce moment…
    Et puis, j’aime bcp le ton de vos articles, vous êtes très spirituelle …
    Bravo! et continuez…

    Réponse
    • Merci beaucoup 🙂

      Réponse
  9. C très beau d’apporter un plus aux nouveaux blogueurs. Les avantages et les inconvenients cités dans vos récits ici font du blogueur un homme avisé et donc quelqu’un qui est pret à affronter ce lourd fardeau qui est la formation en ligne. Merci.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!