La semaine dernière, j’écoutais la masterclass d’un compositeur, et il partageait que le talent qui l’a le plus aidé à se développer, c’est l’écoute. Il expliquait qu’il n’avait fait que 2 cours de piano dans sa vie (un désastre, apparemment), puis qu’il s’était formé en écoutant et en décortiquant les morceaux qu’il aimait. 

Ça pouvait être du classique, du punk, un instrument… Il suivait son obsession du moment et il y allait à fond, à sa façon. J’adore sa légèreté quand il dit “Tu veux savoir par où commencer ? Commence par B, c’est bien, B : Bartok, Beatles, Banjo… et puis continue à partir de là”

 

Les surligneurs ou la pratique ?

 

J’aime découvrir comment les autres fonctionnent, non pas pour les imiter, mais pour m’inspirer de leur niveau de folie et d’intransigeance. En retour, j’observe beaucoup mon mode d’apprentissage, parce que je veux comprendre comment mieux m’utiliser. 

Par exemple, quand j’étais en classe prépa, je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire pour apprendre. Je voyais tout le monde surligner ses bouquins avec du fluo et faire des fiches avec plein de dates dessus, alors moi aussi, je surlignais mes livres et je faisais des fiches avec plein de dates. C’était très chiant, j’oubliais tout dès que je rangeais les fiches, et je ne voyais pas très bien l’intérêt de me bourrer le crâne avec tout ça. Mais bon, l’apprentissage des autres ressemblait à ça, alors moi aussi, je faisais ça. A défaut d’être efficace, ça me donnait au moins l’impression de “faire ce qu’il faut”. 

Maintenant, comparons avec la façon dont je me suis formée au coaching. Etape 1, j’ai kiffé de dingue la matière. Je me suis dit “ouah mais c’est ça que je veux faire” quand j’ai découvert le coaching, et après une brève phase de résistance, j’ai plongé les deux pieds dedans comme un enfant dans les flaques. 

Comme je fonctionnais encore à l’ancienne, j’ai acheté des livres et commencé à surligner en faisant des fiches. J’ai dû lire à peu près 3 pages d’un bouquin très sérieux qui a fini ses jours enterré sous 3 kilos de poussière sur ma table de chevet (RIP). 

Heureusement, en parallèle, j’ai commencé à coacher et à me faire superviser de très près. Et je me suis inscrite à une formation très particulière, où on apprend par un mix de pratique, de développement personnel et de supervision. 

J’ai adoré apprendre comme ça : les deux mains dans le cambouis tout de suite, entourée par des pros beaucoup plus expérimentés pour me montrer les endroits où ça pouvait bloquer. 

C’est quoi ton modèle d’apprentissage ?

 

J’aurais pu m’en douter : j’ai appris les langues comme ça, en plongeant dedans et en m’amusant, sans chercher à comprendre toutes les règles. J’aime comprendre comment les choses fonctionnent par la pratique et en absorbant la matière de l’intérieur. 

Mon système d’apprentissage tel que je le connais aujourd’hui consiste en 5 étapes (ce ne sont pas des étapes chronologiques, sauf la première) : 

  1. Reconnaissance du désir 
  2. Phase obsessionnelle : je dévore des séries, musique, bouquins, je parle du sujet à toute personne qui passe sur mon chemin
  3. Mentor ou prof ou coach (1 ou 2 personnes max) 
  4. Immersion par l’environnement : je me mets à fréquenter et à parler avec des personnes qui sont plus avancées dans le domaine qui m’intéresse
  5. Immersion « active » : par la pratique et le feedback, je me crée des occasions de progresser et de mettre “les mains dedans” le plus souvent possible

 

Il y a deux ingrédients pour un business 0 regret : une ambition qui te fait kiffer de dingue, et une façon d’utiliser l’outil que tu es qui te fait kiffer de dingue. 

Il n’y a pas de priorité ou de hiérarchie : si ta vision n’est pas kiffante, tu vas te faire chier quoi qu’il arrive, et si ta vision est kiffante mais que tu t’obliges à fonctionner d’une façon qui ne te correspond pas, tu vas finir par détester ta vision, ta vie et te dire que tout ça ne marche pas et que tu es nulle ou que tu as un problème grave. 

Tu n’as pas de problème, tu es juste très exigeante avec ce que tu veux vivre, et tu as besoin d’un système de remise en question à la hauteur de ton exigence. Tant que tu ne le mets pas en place, ton exigence devient ta pire ennemie : tu te fous dans le mur. 

Or on est dans un système qui est tellement formatant que non seulement ça peut être difficile de reconnaître et de développer tes désirs, mais en plus il va y avoir beaucoup de couches de jugement qui se posent sur ton mode de fonctionnement et ta façon de réaliser tes rêves.  

Pour être une “bonne” leader, il faut avoir une vision grandiose et du charisme pour que tout le monde te suive. 

Pour être une “bonne” artiste, il faut être bordélique et à fleur de peau, avec des vêtements colorés et un crayon dans les cheveux. 

Pour être une “bonne” entrepreneure, il faut kiffer les business plan et faire du réseau, c’est comme ça qu’on y arrive dans la vie. 

Sauf que tout ça, c’est un gros tas de 💩

 

C’est toi qui choisis… et c’est toi qui paye

 

La bonne façon d’être leader, artiste ou entrepreneure, c’est celle qui te correspond et qui te colle à la peau. C’est celle dans laquelle tu utilises tellement bien tes talents, ton fonctionnement naturel et tes vrais désirs que tu vas créer quelque chose qui n’existe nulle part ailleurs. 

Ça ne tombe pas du ciel, même si c’est ton fonctionnement naturel, il y a du boulot pour aller chercher ça et le déterrer des couches de jugement, de loyautés et de conventionnalisme que tu vas avoir posé dessus. 

La première étape, c’est de reconnaître que tu es unique, et que tes désirs et ta façon de les amener dans le monde vont être uniques, eux aussi. Ça ne va pas ressembler aux autres, et ça ne va pas plaire à tout le monde. 

Ça va te demander un niveau d’obsession et d’intransigeance totale envers toi même. Si une partie de toi est encore ok pour négocier ou pour penser “non mais c’est quand même mieux, les gens qui apprennent en lisant des livres, c’est plus pratique que de devoir aller dans la nature pour s’imprégner du sujet”, bah c’est parti pour un tour, tu poses du jugement sur ce qui marche pour toi et tu mets de la lourdeur sur ce qui est toi. 

Pour revenir à ce compositeur (il s’appelle Hans Zimmer), il explique dans une des vidéos qu’il aime choisir les instrumentistes un par un. Et ensuite il passe du temps avec eux pour leur faire sortir “le son qu’ils n’ont jamais pu produire”. Il a passé une semaine avec la violoncelliste qu’il voulait pour jouer le thème de Wonderwoman, pour sortir la qualité de son qu’il voulait. 

Il pourrait se dire “Hans, tu es un malade, tu as fait deux heures de solfège dans ta vie et tu es en train de passer une semaine pour sortir un son de violoncelle qui n’existe peut être même pas d’une meuf beaucoup plus calée que toi, le tout pour un morceau qu’on va probablement entendre 30 secondes sur un film de 2 heures, arrête de délirer et de faire perdre du temps à tout le monde”. 

Il pourrait se dire ça, et il pourrait aussi faire des compromis sur la qualité de l’enregistrement, le niveau de plaisir qu’il a à faire son métier, le confort de la chaise sur laquelle il passe 10 à 12 heures par jour, l’exigence qu’il met sur les relations avec les musiciens. Il pourrait se dire que personne ne va remarquer si le violoncelle joue juste “très bien” et que ça fera bien l’affaire. 

Il pourrait se créer une version médiocre de sa vision et de la façon dont il s’utilise. Plein de gens le font. 

 

C’est toi qui décide où tu mets le curseur. Et c’est toi qui paieras le prix de ton intransigeance ou de ton conformisme. 

 

Partage cet article à une Aventurière :

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!