Comment travailler avec nous ?

On lance très prochainement des séances à un tarif exceptionnel : 90 euros pour 1h de déblocage business, avec une coach de l’équipe. Tu peux postuler en remplissant le formulaire ici :https://forms.gle/ACXBydWcE1nz3zTi9 

J’ai aussi (Laure) une place de libre pour un coaching en illimité avec moi, sur 3 ou 5 mois (6 ou 10k TTC). Je n’ai pas pris de nouvelle cliente depuis août 2019 et je prévois de prendre peu de clientes en individuel cette année, si tu sens que c’est le bon moment pour toi, envoie moi un mail (laure(at)lesaventurieres.com et on en parle. C’est particulièrement adapté si tu connais ton expertise et ton marché, tu sais déjà comment gagner de l’argent avec ce que tu fais, mais tu as envie de passer un palier : soit en terme de marge (tu veux gagner plus mais en libérant du temps et en te concentrant sur ce que tu adores), soit en terme de taille (tu veux créer une équipe et arrêter d’avoir l’intégralité de la boîte sur tes épaules). Ces passages de cap sont chaotiques et excitants, et c’est un excellent moment pour faire un accompagnement ensemble.

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de thunes. J’ai décidé que le premier trimestre de 2020 serait consacré à me plonger dans ce sujet, et à faire de l’argent une ressource, et pas un sujet de coups de flippe nocturnes (apparemment mon cerveau aimait penser à l’argent principalement entre 1h et 4h du mat).

En tant qu’entrepreneure, l’argent est un sujet sur lequel tu ne peux pas (durablement) fermer les yeux. Parce que tu as beau augmenter tes prix, doubler ton CA, etc si ta relation à l’argent est à peu près aussi sereine que ta relation à la fraise du dentiste, on est mal barrées.

L’entrepreneuriat est une opportunité géniale pour changer ton rapport à l’argent, puisque tu te retrouves en prise beaucoup plus directe avec lui : c’est toi qui fixe tes prix, toi qui regarde les gens droit dans les yeux quand tu leur dis « C’est 300 euros par heure ». C’est toi qui est face au choix d’où tu vas investir l’argent que tu as gagné : est-ce que tu paies quelqu’un pour faire ton site, ou bien tu investis les heures pour apprendre et le faire toi même ? Est-ce que cette formation va te faire monter en compétences suffisamment pour justifier ce qu’elle coûte ? Combien tu veux te payer chaque mois ? Sous quelle forme ? Comment vas-tu faire fructifier ton argent (perso et celui de ta boîte) ?

Voici 5 choses que j’ai apprises sur l’argent et que je veux te partager :

1. Il n’y a aucun montant qui va te rassurer

C’est la première et la plus basique, mais la confiance ne viendra jamais de ton CA. Encore une fois, c’est à toi de faire le travail et de changer ton rapport à l’argent et la façon dont tu l’utilises si tu veux te sentir en sécurité.
Aujourd’hui j’ai de la trésorerie, j’ai un peu de visibilité, mais j’ai aussi des ambitions et des envies d’investir qui vont avec.
J’ai eu ma pire crise de stress et d’épuisement dans toute l’histoire de la boîte juste après un lancement historique où on avait gagné en un mois de quoi tenir quasi 6 mois.
Je ne ressentais aucune sécurité mais de la pression, de l’incertitude et une furieuse envie de tout fermer.
Si tu veux être rassurée, il faut mettre le nez dans le sujet : commence à te renseigner, lis des choses, et remets toi en face de la réalité, c’est à partir de ça que les choses peuvent bouger

2. Commence par te payer toi

Une réalité que je n’avais pas envie de voir : depuis la création de ma boîte, je me suis payée, mais j’ai aussi dû piocher dans mes économies régulièrement pour boucler un mois, et parce que je dépensais (un peu) trop par rapport à ce que je me versais. Résultat : ma boîte a certes créé de la richesse, aidé des centaines de clientes et permis à des prestataires de bosser, mais factuellement, elle m’a coûté 8000 euros depuis sa création.
Ce n’est pas dramatique, mais c’est un fait, et une dynamique qui n’est pas nourrissante pour moi si elle continue.

Si je ne me nourris pas, la boîte s’arrête, et dans ce cas, les client.es, les prestataires, tout le monde paie le prix.

C’set fréquent pour les créateurs de boîte de négliger leur propre bien-être et la base de la pyramide des besoins : ce n’est pas à toi de te sacrifier pour ta boîte. Ta boîte est là pour créer de la richesse et de la valeur. Elle ne peut pas faire ça si tu comptes le nombre de coquillettes que tu as le droit de bouffer à la fin du mois. Paie toi d’abord.

3. Crée toi un entourage et un environnement thunes

Peu d’entre nous ont une histoire sereine et simple avec l’argent. Quel que soit l’environnement familial dans lequel tu as grandi, je suis sûre que tu trimballes des casseroles et des croyances de l’époque.
Soit tu restes là dedans, et tu te fais des petits tupperwares d’histoires tristes à emporter pour les soirées d’hiver, soit tu décides que ce que tes parents faisaient de leur argent ne va pas déterminer ce que tu fais du tien, et tu commences à te cultiver.

Il y a énormément d’information disponible en ligne, et il n’y a pas de mauvaise façon de s’y lancer : tu commences par les classiques, tu te fais ton avis et tu progresses là dessus. C’est un exercice dans l’exercice : tu apprends à bien investir… en investissant dans ton éducation sur l’argent.

Tu vas avoir besoin d’alliés : va rencontrer des gens qui s’y connaissent, crée une relation avec ton cabinet comptable, avec ton banquier ou ta banque… bref : renseigne toi et commence à changer ton environnement et à ajouter des gens et des lieux où tu parles argent. 

4. Pense comme une investisseuse

Un des déclics qui m’a décidé à bosser mon rapport à l’argent, c’est que j’ai une vision à très long terme pour les Aventurières, et cette vision inclut un fonds d’investissement. Je veux créer un fonds qui investisse dans les projets entrepreneuriaux et artistiques où l’humain est mis au coeur du développement.
Soit c’est toi qui travaille pour ton argent, soit ton argent travaille pour toi : il existe plein de façon de créer de la richesse, et d’élargir ton horizon et ta façon d’investir pour que l’argent devienne un levier pour toi, mais aussi pour ce que tu souhaites soutenir, créer, voir fructifier dans le monde.

Je me suis rendue compte que jusque là, j’avais vu l’argent comme une contrainte : le truc que je suis obligée de prendre en compte pour réaliser mes projets.
Et là je le vois comme un instrument fantastique pour soutenir ma vision du monde et ce que je veux créer pour mon équipe, mes partenaires, et moi. Ça change tout.

En cas de doute, les étapes ultra basiques sont : tu commences par maîtriser tes dépenses, faire en sorte que tes besoins de base soient assurés et qu’il y ait du surplus, tu crées de l’épargne dispo pour avoir de quoi parer les imprévus, puis tu investis. Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures : les virements automatiques sur un compte bloqué pour épargner, ça fonctionne hyper bien.

5. Commence là où tu es

Mes conseils peuvent te paraître basiques si tu es beaucoup plus avancée, ou incroyables si tu n’as jamais foutu le nez dans le sujet.

Peu importe où tu es, regarde loin devant, et commence tout petit.

Mon système perso aujourd’hui c’est : une appli qui me donne le solde de mon compte tous les jours, je suis membre d’un groupe qui parle d’argent et me forme là dessus, un livre sur l’argent que je lis et mets en place ce trimestre, 2 heures de coaching individuel sur le sujet. Bientôt (on parle de 2-3 mois max), un nouveau système d’épargne automatique et bloquée.

Mon système pro c’est : un nouvel environnement (nouveau cabinet comptable + nouvelle personne dans l’équipe pour gérer les sous hello Apolline !), mon salaire versé en premier, et à temps tous les mois, des frais que je payais en perso alors qu’ils servent au pro prélevés au bon endroit, et pareil, des lectures pour me faire une culture sur le sujet.

3 références :

– J’adore cette infographie sur la vie de Warren Buffett : https://www.visualcapitalist.com/warren-buffett-series-early-years/
– J’ai demandé à Sandriner Meyer, qui adore le sujet et bosse là dessus, quel livre elle me conseillerait, et elle m’a dit de commencer par L’homme le plus riche de Babylone (je l’emmène en vacances je t’en parle à mon retour)
– Cet article (en anglais aussi) : https://ofdollarsanddata.com/climbing-the-wealth-ladder très visuel et intéressant sur les niveaux de richesse vus comme des marches d’escalier et des niveaux de dépense pour lesquels tu ne réfléchis plus (ça fait : la bouffe – les restos – les voyages – le lieu où tu vis)

Partage cet article à une Aventurière :

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!