Sélectionner une page

Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

Créer son blog en 6 questions existentielles

par | Mai 3, 2016 | Non classé | 13 commentaires

On a passé un J’aime le vin J’aime pas mon job ÉPIQUE.

D’abord le lieu : MyArt, salon de Mylène et Arthur, à Croix Paquet. Des fauteuils, de la bonne humeur, des gâteaux sublimes et des propriétaires géniaux : on était comme à la maison (les pauvres ont d’ailleurs dû nous supplier à coups d’yeux de chat poté pour qu’on comprenne qu’il fallait les laisser dormir). Merci encore pour l’accueil et longue vie à MyArt !

Comment créer un blog

Ensuite la compagnie : Natacha Cranemou, blogueuse qui vit de son blog et de son second degré ; et Jessica de Girls Take Lyon, qui est volontairement bénévole sur son blog mais qui s’est créé un job sur mesure, notamment grâce à son expérience.
et bien sûr, Camille de A few days in lyon, l’inimitable, celle grâce à qui les soirées peuvent s’organiser tous les mois (parce que toute seule, je suis trop une quille en orga, ça se serait arrêté en deux semaines).

Comme si c’était pas assez ouf, le lendemain on a remis ça comme d’hab avec un webinaire. C’est Morgane de Mo’ pour Mots qui nous a fait l’honneur de nous donner ses conseils pendant presque une heure. C’était atomic city. Du concentré de conseils géniaux. Pour le revoir c’est par ici.

Si tu n’as pas pu venir et que tu n’as pas une heure pour le webinaire, tu peux lire cet article, où j’ai condensé toute notre sagesse et nos meilleures punchlines. You’re welcome.

Avoir un blog en 6 questions existentielles :

« J’aimerais bien avoir un blog mais… »

 

… Je ne suis pas assez originale

 

Pour la faire courte : tu ne te trouveras jamais assez originale pour quoi que ce soit. Pour deux raisons : 1. tu vis avec toi au quotidien, tu n’es plus capable de faire la distinction entre ce qui est original chez toi ou pas, et ça tombe bien ce n’est pas ton job. Il y a des tas de trucs que tu fais qui paraissent ouf à ton entourage, mais tu ne t’en rends même plus compte. 2. tu n’es pas si originale. Comme disent les américains ‘Get over yourself’ (traduction libre : ‘arrête de te la racler’). Tu es humaine. Les trucs qui te font plaisir, qui te font marrer, qui te font flipper, qui t’enthousiasment et que tu as envie de raconter à tout le monde, d’autres personnes en font l’expérience aussi.

C’est une excellente chose : ce qui rapproche une blogueuse de ses lecteurs c’est justement ça : un mélange de ce qui te rend unique et des expériences communes qu’ils peuvent partager avec toi.

ACCUEIL - Girls Take Lyon, le webzine des Lyonnaises 2016-05-02 12-11-32
Quand Jessica a lancé son blog Girls Take Lyon il y avait déjà pléthore de blogs lifestyle et lyonnais. Elle a demandé sur twitter si des gens seraient motivés pour écrire sur Lyon et avoir un site collectif. Elle a reçu plus de 100 réponses. Si elle s’était arrêtée au fait qu’il y avait déjà moults sites sur Lyon, on serait privés de Girls Take Lyon… Scandale.

En un tweet (je me suis mise à twitter t’as vu…) :

[Tweet « L’originalité, ce n’est qu’une (mauvaise) excuse pour ne pas y aller. #creetonblog »]

… Je n’y connais rien sur mon sujet

 

Pour se motiver à faire du sport, on dit ‘je suis peut être la coureuse la plus lente, mais je suis toujours infiniment plus rapide que celles qui sont restées sur leur canapé’. Comme j’écris de mon canapé, je suis tentée de dire à la personne qui a écrit ça d’aller se faire foutre. Mais je reconnais un peu de sagesse dans cette phrase : tu n’as pas besoin d’être experte pour commencer à écrire sur un sujet.

D’abord, si tu n’y connais rien, le blog peut te permettre de partager tes découvertes, et d’apprendre en même temps que tes lecteurs.
Ensuite, un blog c’est une des meilleures sources de motivation que je connaisse pour apprendre et s’améliorer. Quand tu écris régulièrement sur un sujet, ça devient une partie de ta vie. Tu vois des sources d’inspiration partout, tu as envie d’apprendre, d’être de plus en plus utile à tes lecteurs. C’est une très belle façon d’apprendre.

 

Une photo publiée par @myart.salondethe le

En un tweet :

[Tweet « Le blog c’est un des meilleurs outils pour apprendre et cultiver sa curiosité. »]

 

… Je ne pourrais jamais en parler, mes parents / collègues / mon mec / ma meuf vont se moquer

 

Jessica le dit le mieux : « Quand j’ai décidé de faire le blog, j’avais un bon boulot. J’avais même une Ford de fonction. C’était la plus belle voiture qui ait jamais été à la maison. J’ai annoncé à mon père que je quittais mon travail. Il a regardé le garage, il a dit « On va la perdre. » Il parlait pas de moi. »

De son côté, Natacha (blogueuse maman sur son site Cranemou) n’a pas parlé de son blog pendant des mois. Quand elle a commencé à gagner de l’argent grâce à son écriture, elle a dit à son entourage ce qu’elle faisait « pour qu’ils sachent que je ne vendais pas de la drogue ».

Cranemou : un blog de maman, de voyage et de droleries... a Lyon et autour du monde

Le problème des proches, c’est exactement ça : ils sont trop proches. S’ils te soutiennent, tu as l’impression que c’est juste parce qu’ils t’aiment. S’ils ne te soutiennent pas, tu te dis qu’ils vont décidément tout faire pour te pourrir la vie, c’est pas possible, ils peuvent pas être contents pour toi pour une fois ?

On peut en conclure ceci : l’avis des proches, c’est pas très important. S’ils sont du genre à te soutenir, pas besoin de leur en parler, tu sais qu’ils sont là pour toi. S’ils sont du style pénible, tu sais déjà ce qu’ils vont dire. Rien ne sert de se jeter des fleurs ou de se jeter dans la gueule du loup trop tôt. Fais ton truc, vois ce que ça donne, si ça te plaît vraiment, si ça marche. Il sera toujours temps de leur annoncer quand ton blog te permettra d’acheter une nouvelle Ford.

Tu n’as besoin ni de leur bénédiction, ni de rajouter leurs propres trouilles aux tiennes.

En un tweet :

[Tweet « .@mopourmots « Je t’interdis d’en parler à ceux qui sont importants pour toi » #blog #quevontpenserlesparents »]

… J’ai trop d’idées, ça va ressembler à rien

 

Je m’insurge : ça va te ressembler à toi, et c’est exactement ce qu’on veut. Pas tout toi, mais des parties que tu as envie de partager : parce que tu trouves ça important, parce que ça t’amuse, parce que tu es créative, parce que personne n’a le même vécu que toi, donc personne n’en parle comme toi. Il y a des tonnes de raisons qui font de toi la bonne personne, telle que tu es, pour y aller.

N’aie pas peur que ton blog soit ‘fourre-tout’ si c’est ce que tu as envie de créer. Il y a peut être une cohérence que tu ne vois pas encore. Il y a peut être plein de gens qui adorent les origamis, la mécanique des fluides et la littérature russe du 19ème siècle. Et ils seront ravis de trouver ton site. Mais surtout, ce qui compte ce n’est pas tant ce que tu racontes, c’est la façon dont tu le racontes. Tu peux embarquer tes lecteurs en leur parlant de n’importe quel sujet, si tu y mets un message, une signification, quelque chose d’utile pour eux.

a few days in Lyon - Amour, Gloire et Galères à Lyon 2016-05-02 12-12-37

Je lis avec passion le site de Camille par exemple (la photo ci-dessus permet de juger de la variété des sujets qu’elle aborde…), alors que je n’ai aucune intention de m’inscrire sur Tinder, que je ne veux pas faire de randos dans le Beaujolais, et que je ne suis pas très réseau. J’aime son écriture, elle me fait hurler de rire, et j’adore son ton. Je me reconnais dans ce qu’elle écrit, même quand je n’ai vécu aucune des expériences dont elle parle. C’est d’ailleurs comme ça qu’on s’est contactées et qu’on a décidé de bosser ensemble.

En un tweet :

[Tweet « Ce n’est pas à toi de décider si tu as trop d’idées. Ton rôle c’est de te faire plaisir. #creetonblog »]

… Et si personne ne me lit ?

 

Ahhhh le bon vieux dilemme : j’ai la trouille de parler de mon blog à qui que ce soit, mais je suis quand même hyper déçue si je m’aperçois que personne ne me lit.

C’est une chance inouïe que personne ne te lise. C’est génial de commencer petit, c’est même logique : les comédiennes commencent par faire de petites scènes avant de débarquer au cinoche ou dans les grands théâtres, les chanteurs s’exercent sur les quais de Rhône et dans les bars avant d’illuminer Bercy de leur charisme. Toi, tu commences à bloguer avec très peu de lecteurs avant d’avoir ton édito dans l’Express Styles.

Quand tu commenceras à avoir quelques articles, ou que tu auras envie de te faire connaître, tu trouveras comment faire : contacter d’autres blogueurs et leur proposer de les interviewer sur ton site, faire des pubs sur Facebook (je n’ai jamais fait ça mais on m’a dit que ça avait pas mal de succès, surtout si tu sais exactement qui sont tes lecteurs), aller à des événements Yelp, Meetup ou autre et parler aux autres de ce que tu fais, tweeter à des personnes que tu trouves cools ou qui traitent des mêmes sujets…

En un tweet :

[Tweet « L’anonymat, c’est la liberté. Commence petit et éclate toi sans la pression des lecteurs. #creetonblog »]

… Je suis nulle en écriture / vidéo / podcast / technique

 

Je commence par ce qu’on pourrait appeler ‘la matrice Morgane’ pour prendre des décisions. En gros il y a deux paramètres à prendre en compte : est-ce que ça te plaît et est-ce que tu te révèles douée pour ça.

Morgane Sifantus - Mo' pour mots | Identité de marque & communication écrite 2016-05-02 13-49-39

Si ça te plaît et que tu as des prédispositions, alors investis du temps : apprends, lis, embauche quelqu’un pour t’apprendre, etc. C’est le combo magique.
Si ça te plaît mais que tu galères, tu peux te renseigner, comprendre pourquoi tu es nulle (peut être que tu te trouves nulle mais que c’est juste une question de temps, ou que tu n’es pas si nulle mais beaucoup trop dure avec toi), et comment progresser.
Si ça ne te plaît pas : tu délègues, ou tu le programmes à des moments précis dans ton emploi du temps jusqu’à ce que tu puisses déléguer.

J’ajouterais une chose à cette matrice : pour moi quelque chose que tu fais avec plaisir est une chose pour laquelle tu es douée. Ou va devenir douée. Le plaisir est un indicateur bien plus important que ta compétence : si tu aimes, tu as d’autant plus de chances de prendre le temps pour t’améliorer et donc de devenir meilleure.

En un tweet :

[Tweet « Es-tu fait pour ça ? Si ça te plaît, prends le temps d’apprendre, si ça te saoule, fais autre chose. »]

Partage cet article à une Aventurière :

13 Commentaires

  1. Juste merci pour cet article. Il me motive à continuer mon blog (qui est pour le moment surtout rempli d’écho => là encore merci, ton article me réconforte !) qui est le 5ème ! À chaque fois je m’arrête, par peur, peur de tout ce que tu viens de citer. Alors non, celui là je le garde, et grâce à tes mots, je me motive encore plus à y écrire 🙂

    Réponse
    • Oui garde le ! Après changer ce n’est pas forcément un mal. Moi aussi ça doit être mon 5 ou 6ème site. La seule différence c’est que celui là je l’ai laissé évoluer avec moi, tout en gardant une ligne directrice (bien large, la ligne) qui correspondait à ce que je voulais faire.

      Réponse
  2. J’ai un peu l’impression que l’univers m’envoie un message avec la publication de cette article ! Y’a à peine 2 jours, je me demandais si ouvrir un blog pourrait pas être une idée… Et bien sûr je me suis fais les mêmes réflexions que listées dans cet article (trop d’idées, et si personne ne me lit, etc). Bon. Je crois que du coup, va vraiment falloir que je réfléchisse à ce projet ^^. Va déjà falloir potasser le côté technique (où créer un blog ? comment ?).
    Et au passage, je tiens à dire que ce blog est génial ! J’y ai lu des articles qui m’ont vraiment touché et donné envie de me bouger :). Merci.

    Réponse
    • Voilà ta réponse ! Pour le côté technique, il y a beaucoup de tutos bien fait, et le site 1 blog une fille qui est très sympa pour se lancer sans flipper.

      Réponse
  3. Génial cet article ! Merci !

    Réponse
    • Ravie que ça t’ait été utile !

      Réponse
  4. Génialissime! Bravo pour ce super article, merci beaucoup (j’ai connu grâce à une blogueuse amie qui m’a envoyé une vidéo d’une intervention sur le thème confiance en soi ne sert à rien) Petite digression d’ailleurs pour te dire: BRAVO, (une hola même) superbe incarnation de liberté, humour et si bien exprimé! et MERCI !
    sur l’article, une question me taraude, peut être aurais tu un éclairage, sur le fait de blogger et « exposer » son identité, comment se mettre au clair? Je n’ai pas envie d’être une blogeuse masquée j’ai envie d’être moi, et pkoi pas montrer aussi mes faiblesses, mais mon activité est dans l’accompagnement à l’autre, alors je me demande si ce n’est pas trop me livrer. Du coup peut être un blog « pro » et un anomyme « perso? » déjà ç fait beaucoup! Merci de m’avoir lue, je vais me pencher dessus.

    Réponse
    • Bienvenue Aventurière ! Pour faire le tri dans ce que tu partages ou pas, je pense que tu peux être toi-même, y compris tes faiblesses et même tes doutes sur ton blog. C’est même fondamental pour que les gens que tu vas accompagner sachent qu’ils n’ont pas à faire à un robot. Après, fais un tri dans ce que tu racontes : tes lecteurs ne sont pas tes potes, donc les états d’âmes passagers, tu peux leur éviter, ou alors seulement les raconter pour que ça leur serve à quelque chose : concrètement, montrer qu’on ne sait pas toujours tout, c’est super positif et engageant, par contre s’épancher sur son blog en mode ‘le monde est méchant, je comprends pas pourquoi ce que je fais ne marche pas’, ça te décrédibilise et ça n’est pas utile à tes lecteurs, mieux vaut attendre un poil et faire un article plus tard expliquant comment tu surmontes ces périodes de doute et pourquoi elles sont tout à fait normale.

      Réponse
  5. Merci Laure, tu me donnes la motivation et la reponse a mes questions. Apres un premier essai de blog, pas tres concluant, je viens de trouver LA bonne idee !!!!

    Réponse
    • Bravo ! Hâte de voir ce nouveau blog.

      Réponse
  6. Super article (comme toujours). Je suis en plein dans la construction de mon blog & site e-commerce et bon sang que je galère ! Je me trouve effectivement nulle, débile, inefficace…et pourtant…j’avance, petit à petit, je demande de l’aide, je cherche des tutos pour apprendre à maîtriser WordPress (mot que je ne connaissait pas il y encore quelques mois alors maîtriser le logiciel). En plus d’apprendre de nouvelles choses tous les jours j’apprend la PATIENCE. Ben oui, Rome ne s’est pas construit en 1 jour et donc un blog, une activité ça ne se fait pas tout seul non plus. En tout cas ça motive vraiment de te lire. Ciao.

    Réponse
  7. Ton article tombe pile au bon moment!
    Merci! Je me suis tellement reconnue là dedans.
    Ça fait 2 mois que je tourne en rond. Depuis ce matin, les idées disent mais je ne passe pas le cap de l’idée. Enfin…si j’ai écrit un texte tout à l’heure…et je me suis dit c’est nul.

    Bref, merci, ça m’a permis de relativiser et de me motiver 😉

    Réponse
    • Merci pour ton retour Elodie, quelle est la prochaine étape alors ?

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!