Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

La priorité #1 quand tu te lances dans l’entrepreneuriat en ligne

par | Avr 23, 2020 | Créer une offre et la vendre | 9 commentaires

Tu le sais (ou pas) : j’ai lancé 2 activités en ligne. Et j’ai fait deux fois la même erreur.

Alors je ne te jette pas la pierre si toi aussi tu as très envie de la commettre. Elle est aussi tentante qu’une balade en bord de mer après 5 semaines de confinement (faudra que je pense à changer cette comparaison d’ici quelques mois. J’espère…)

D’ailleurs, je vois au moins deux bonnes raisons de la commettre :

  • On voit et on lit plein de choses sur le web qui nous poussent à penser que c’est la chose à faire.
  • C’est une excellente manière de ne pas trop sortir de notre zone de confort et du pain béni pour notre vieille réactionnaire intérieure. Celle qui ne veut pas trop qu’on bouge vers de l’inconnu et qui s’en charge à grands coups de perfectionnisme, de syndrome de l’imposteur et autre « ça a l’air chouette mais j’peux pas j’ai aqua-poney » (tu peux remplacer « aqua-poney » par « pas le temps / pas l’argent » ou tout autre excuse)

Du coup, je me suis engouffrée dedans. Deux fois. (Ma perfectionniste intérieur est toujours au taquet pour bondir sur ce genre d’opportunités). Et d’après mes échanges avec nos client•e•s et d’autres entrepreneur•e•s que je peux croiser dans notre communauté, je suis loin d’être la seule.

Alors aujourd’hui j’ai donc décidé d’en faire un article pour que les choses soient dites une bonne fois pour toutes. Histoire de t’éviter toi aussi de dépenser du temps, de l’énergie, et peut-être de l’argent sur un truc qui n’est pas la priorité numéro 1 quand tu débutes comme entrepreneur•e. J’ai nommé : ton site web et ta charte graphique.

Si tu es graphiste ou webdesigner ne te fâche pas tout de suite. Je ne dis pas qu’on n’a jamais besoin d’un site web, d’un logo ou d’une vraie charte graphique. Juste que ce n’est pas la priorité des priorités en début d’activité.

Si tu te lances et que tu te dis que de toute façon tu comptais faire le taf de webdesigner toi-même donc ça t’aurait coûté peau d’balle… Rappelle-toi que ton temps est une ressource précieuse. Plus que ton argent (l’argent ça peut se regagner, le temps non). Quand je parle d’investissement ou de dépenses, ça peut être financier mais ça peut aussi être du temps et de l’énergie.

Révélation #1 : Avoir un site web (magnifique) n’est pas indispensable pour vendre

Quand on lance son activité en ligne on se retrouve avec un millier de choses à faire : créer une offre, se rendre visible, trouver des client.e.s, rédiger des articles, apprendre à vendre, mettre en place tout un tas de trucs techniques, capter des emails, installer un site web, écrire une newsletter, apprendre le référencement, répondre à ses mails, se poser 101 questions, mettre son site aux normes légales pour éviter d’avoir des problèmes, répondre à ses clientes… et avec un peu de chance on arrive à faire son coeur de métier et à dormir un peu.

Pas évident de savoir par où commencer.

Un réflexe très fréquent c’est de se dire « J’ai besoin d’un site web et d’un logo » (peut-être même de cartes de visite).

C’est vrai ça pour se lancer en ligne il faut avoir une présence en ligne non ? Et un truc bien, qui fait pro avec toutes les pages « officielles » qui vont bien.

Oui, arrive un moment où pour avoir suffisamment de clients pour vivre de ton activité il va falloir les attirer et leur donner confiance avec un truc qui fait pro. Mais à moins que tu sois webdesigner, ce n’est pas la beauté de ton site web ou de ta charte graphique qui vont convaincre des gens de sortir leur carte bancaire.

La vérité c’est qu’avant d’avoir suffisamment de clients pour vivre de ton activité, il va falloir avoir des clients tout court.

Et honnêtement, tu as déjà acheté chez quelqu’un uniquement parce que son site était beau et son logo vraiment design ? Et tu n’as jamais acheté chez quelqu’un sans même aller voir son site ?

Je t’assure je connais des gens qui commencent à vendre sans site, uniquement à partir de leur page Facebook.

Tiens regarde Sandrine en parlait ici.

ordinateur et bureau

Une page ou un profil Facebook avec propositions de RDV peuvent suffire pour trouver ses 1ers clients. Un webinaire et une page de vente aussi.

Attention : je ne dis pas que c’est une stratégie qui fonctionne à long terme. Pour te rendre visible, trouver de nouveaux clients et en avoir suffisamment pour atteindre la sérénité financière il est fort probable que tu aies besoin d’un site, de contenus, de système de vente plus efficace et « automatisés » qu’un post Facebook avec « contacte-moi en MP ». Mais quand tu te lances ta priorité n’est pas là.

Encore une fois j’ai fait cette erreur. Et pas qu’un peu puisque j’ai passé 9 mois (oui 9 mois, une vraie grossesse) à développer le site de Blog by yourself, ma 2ème activité en ligne à destination des blogueuses et entrepreneures. Quand je l’ai ouvert, j’ai eu beaucoup de retours enthousiastes sur la beauté de mon blog. Mon égo était ravi.

Par contre, aucune vente.

Normal : j’avais rien à vendre… J’avais passé 9 mois à développer un support qui ne vendait rien et qui aurait pu tout aussi bien n’avoir aucun lecteur.

Heureusement j’avais quand même de la clarté sur la vraie priorité. Mais, la façon dont j’ai fait les choses était un sacré risque (pris tout à fait inconsciemment… la réalité c’était que perdre du temps sur la création du site me permettait de reculer le moment fatidique de la vente. Parce que ça fait peur de vendre alors « Attends je fais mon site en continuant de trimer pour un taf salarié alimentaire » était une excuse très acceptable).

Ta vraie priorité quand tu lances ton activité en ligne

Du coup la vraie priorité c’est quoi ?

C’est connaître ton marché et tester ton idée.

Voilà c’est dit.

Ciao bye bye.

Nan j’déconne, je vais développer (manquerait plus que je rédige des paragraphes de 4 lignes tiens).

Si tu lances ton activité en ligne, tu ne veux pas des gens qui trouvent que ton site web est beau. D’ailleurs il est probable que personne ne voit jamais ton site web si tu as essentiellement investi sur son design.

Ce que tu veux ce sont des gens intéressés par ce que tu vends (ou vas vendre). Des personnes qui ne sont pas encore clientes mais qui pourraient le devenir. Des prospects comme on dit en marketing (mais moi quand j’entends « prospects » j’ai envie de chanter « Youpla boum c’est le roi du pain d’épices« . Donc j’évite ce mot autant que possible. #generation80)

Et ce que veulent ces gens c’est que tu leur proposes une solution à un problème ou un besoin qu’ils ont.

Donc ta priorité number ONE c’est de trouver des gens qui ont besoin de toi et d’apprendre à les connaître au maximum et leur proposer tes produits/services. Dans la vraie vie. Qui sont ces gens, quel est leur problème ? C’est où que ça les gratte ?

C’est en partant de là que tu vas créer et tester une offre. Tant pis si son packaging n’est pas magnifique dans un premier temps. Il y aura quand même des Early birds prêt.e.s à te suivre.

cadeau

Quand j’ai lancé Blog by yourself, j’ai donc fait l’erreur de perdre 9 mois à créer le blog esthétiquement parfait. Mais par contre j’avais, avant ces 9 mois, rencontré beaucoup de blogueuses et d’entrepreneures débutantes et je savais quels étaient leurs soucis. Du coup, j’avais rien à vendre mais quand j’ai ouvert j’avais des contenus qui étaient lus et partagés. Un nombre suffisant de personnes avait envie de me laisser leur email. Et quand j’ai (ENFIN) lancé mon premier produit il s’est vendu au-delà des mes espérances.

Mais ce n’est pas parce que j’avais un site et un logo.

C’est parce que je connaissais parfaitement bien celles qui sont devenues mes premières clientes géniales. (pas connaître personnellement mais connaître leur besoin)

Et j’aurais carrément pu leur vendre mon premier produit 1 an avant, avec juste mon profil Facebook et quelques échanges messenger. Puis, seulement là, investir dans un site avec quasiment 0 risque car mon offre aurait été testée.

J’aurais pu quitter mon taf de merde 1 an plus tôt en fait !

Ça pique un peu de le voir, mais la Cécile de 2015 n’était pas prête pour ça et pas au courant. Donc on va pas perdre du temps à se dire que c’est dommage hein. Mais si t’es prête à ne pas faire l’erreur, tires-en la leçon…

 

Dis-moi en commentaire : est-ce que toi aussi tu as fait cette erreur d’investissement au début ? Ou, si tu te lances, est-ce que tu t’apprêtais à la faire ?

Tu peux lire aussi : Les 8 erreurs qui m’ont fait perdre du temps quand je me suis lancée

Si tu veux suivre le chemin le plus court vers le lancement ou le développement de ton activité en ligne, tu peux jeter un oeil sur notre Club pour les débutantes. Notre offre pour t’aider à tracer ta route entrepreneuriale !

Le Club est par ici

Partage cet article à une Aventurière :

9 Commentaires

  1. Ah ah ah, il n’est pas beau mon site

    Réponse
  2. J’avoue, j’ai fais pareil. Je fais pareil d’ailleurs. Ok Cécile, j’ai compris, le plus urgent n’est pas d’écrire mon prochain article mais de vendre quelque chose. Je vais donc m’y pencher sérieusement. Ca m’a fait du bien de lire ces mots-là, c’est une balance interne depuis un moment chez moi…. Merci !

    Réponse
  3. Merci pour ce retour teinté d’humilité et qui fait réfléchir. Mais je vais rebondir sur le message de Lola : mets-tu la rédaction d’articles dans le même « sac » que le design du site ? Pour moi, il s’agit de bâtir ton expertise et ton autorité, de montrer à tes prospects (Youpla boum ! Je vais avoir du mal à l’oublier, celle-là… 😉 la valeur que tu peux leur apporter ? Mais je suis d’accord pour dire qu’il est probablement possible de commencer à vendre avant d’avoir 50 articles.

    Réponse
    • @Claire : lol tout va bien alors ^^

      @Lola : Ravie que ça t’aide. Mon petit doigt me dit que tu vas avoir de la matière pour bosser là-dessus en mai…

      @Alex : Il est carrément possible de vendre avant d’avoir écrit un seul article. C’est vraiment une question de business model. Si on prend le classique de l’infopreneuriat c’est sûr qu’il faut des contenus pour attirer des lecteurs à convertir en clients, un jour. Mais vraiment pour quelqu’un qui fait de l’accompagnement, du coaching, vend des bijoux ou même veut, à terme, vendre une formation… trouver 1 client ne nécessite pas d’avoir écrit quoique ce soit.

      Réponse
  4. Bonjour Cécile, je découvre votre blog avec de précieux conseils. J’ai saisie mon adresse email pour avoir votre proposition de formation gratuite mais je n’ai rien reçu dans ma boite mail et j’ai vérifié mes spams.

    Réponse
  5. Bonjour Cécile,
    Merci pour cet article! C’est vraiment très frustrant pour beaucoup de monde d’avoir un site un peu pourri sans logo ^^ D’ailleurs je fais partie de ces personnes et j’ai du mal, c’est plus fort que moi! Mais j’y travail!

    Bonne journée et merci!

    Réponse
  6. Bonsoir Cécile!

    Et oui j’étais prête à la faire cette erreur ! L’énormité du travail qui m’attend me submerge! Je me dis « faut-il que j’apprenne à faire un site ou je paie quelqu’un ? » Mais en fait s’il suffit d’une page facebook c’est cool. Sauf que je dois absolument faire passer mes conseils et plus tard ma formation en format vidéo. Donc l’urgence (après les clients), c’est d’avoir le bon matos, la bonne pièce insonorisée non ?

    Réponse
  7. Je suis entièrement d’accord avec vous, pour commencer à vendre il faut d’abord trouver des clients. Pour cela, il n’y a rien de plus rapide et prometteur que les réseaux sociaux. Puis, progressivement on attire les clients vers notre page web au design soigné et aux fonctionnalités intuitives. Vous avez tout dit sur la manière de vendre et d’y parvenir, j’adhère complètement à votre vision des choses.

    Réponse
  8. J’ai l’impression de me lire en lisant le contenu de votre blog. Je suis totalement d’accord avec vos propos, il n’y a rien de mieux pour se faire des clients que d’avoir une présence remarquée sur les réseaux sociaux. La conception du blog peut suivre progressivement par la suite, car une marque qui se respecte doit avoir son propre blog ! Vous avez écrit un article de très bonne qualité, bravo !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!