Développe un business qui part vraiment de toi

et grandis avec lui

Quoi écrire quand tu ne sais pas quoi écrire sur ton blog

par | Oct 11, 2018 | Marketing | 10 commentaires

C’est la page blanche.

Je ne vois pas de quoi je pourrais parler cette semaine…

Bon en fait, j’ai tellement d’idées que je ne sais pas par où commencer, ni en quoi ça va intéresser mes lecteurs au fond…

Y a vraiment pas de quoi faire un article !

Et puis faudrait penser à faire un contenu stratégique en lien avec ce que j’ai à vendre non ?

Bref : Je ne sais pas quoi écrire sur mon blog…

Voilà, quelque chose que j’entends souvent chez mes clientes et mes lectrices… Le blocage de l’écriture en mode manque d’inspiration total. Vite une idée d’article pour mon blog !

Et bien devine quoi ? Ça m’arrive aussi (et plus souvent qu’à mon tour). Alors plutôt qu’une simple liste d’articles prêts à l’emploi, je te propose quelques pistes à suivre pour glaner des idées d’articles afin d’alimenter ton blog !

Piste 1 : Oublie toutes les obligations

Rien de pire que des « il faut » et les « on doit » pour bloquer l’inspiration (et crois-moi je suis la reine des « il faut » , en fait j’ai le niveau doctorat en « il faut » option To do list à rallonge).

Quand le curseur clignote sur ton écran blanc depuis un peu trop longtemps et que ton cerveau semble complètement vide. Quand t’as juste envie de fermer ton blog par ce que de toute façon c’est fini t’as plus rien à dire et puis écrire c’est vraiment trop chiant… Commence par virer tout ce qu’on t’a dit sur le contenu d’un blog pro qui fait du trafic et qui vend.

Il faut un calendrier éditorial.

Il faut des contenus stratégiques qui vont amener tes lecteurs à passer à l’action.

Il faut des articles optimisés autour de mots-clés.

Il faut écrire de loooongs articles (mais avec des phrases courtes).

Il faut publier régulièrement, genre toutes les semaines.

Il faut montrer à quel point tu es géniale.

Bullshit !

Bon OK, c’est pas 100% bullshit au fond, y a des trucs qui marchent vraiment là-dedans pour avoir du trafic, fidéliser ses lecteurs et gagner de l’argent.

Sauf que là on est en mode survie (de ton écriture, je te rassure toi ça va). Penser à faire un contenu stratégique quand on manque carrément d’inspiration et de motivation pour écrire, c’est un peu comme vouloir acheter un super équipement pour courir le marathon de Paris alors qu’on ne fait plus de sport depuis 15 ans. Déjà on va commencer par aller courir 15 minutes dimanche. Oui avec ce vieux jogging ce sera très bien…

baskets et smartphone

Tu vois, j’aime beaucoup écrire.

J’écris comme je parle (beaucoup donc).

J’écris depuis longtemps (j’ai rédigé mon 1er article dans un journal parodique auto-publié quand j’avais 9 ans, je pense parfois à l’envoyer en guise de candidature au Gorafi ^^).

J’écris plutôt facilement.

Et bien rien ne me bloque plus que de rédiger « sur commande » (et dire que j’ai été journaliste d’entreprise, chargée de comm’ et rédactrice web…). Dans mon quotidien de blogueuse, je rédige des contenus plus « stratégiques » (le mot lui-même me donne de l’urticaire) : des pages de ventes, des articles qui suivent une vraie logique éditoriale et marketing (ouais c’est bientôt Halloween, je sors le vocabulaire qui fait peur pour l’occasion).

Bordel que c’est long à venir cette foutue inspiration dans ces cas-là. C’est lourd, c’est scolaire, c’est terrible !

Donc, si tu es en manque total d’inspiration : commence par oublier toute velléité stratégique. Ecris pour te faire plaisir déjà… le marathon on verra plus tard.

Je te conseille aussi de lire mon article concernant le rythme de publication pour remettre les choses à leur place.

Piste 2 : Arrête de lire les autres blogs dans ton domaine

S’il y a bien un truc à double tranchant quand on rédige des articles de blog, c’est de lire ce que font les autres.

Si lire les autres éveille en toi des idées du type :

  • « C’est pas la peine que j’écrive sur ce sujet, Machine l’a déjà fait et tellement bien* » (sous entendu tout a été dit et tellement mieux que moi je ne pourrais le faire…#akoibon)
  • « Oh mon Dieu TOUT LE MONDE parle de ça, il faudrait trop que j’en parle aussi mais je ne sais pas quoi dire* » (sous entendu je suis complètement à la ramasse sur ce sujet, même si « tout le monde » = 3 personnes en fait)
  • « Haaan Bidule est tellement plus pro et compétente que moi, en plus elle publie 2 fois par semaine, elle* » (sous entendu mon syndrome de l’imposteur a encore pris le dessus, je vais donc aller me rouler en boule sous ma couette tout en m’auto-flagellant mentalement et en oubliant que Bidule n’a pas d’enfants à gérer et un job à côté, elle)
  • « J’en ai marre de ce sujet, je fais une overdose là, je vais fermer mon blog et aller élever des chèvres dans le Larzac* » (sous entendu j’ai vraiment besoin de vacances sans mon smartphone)

*Toute ressemblance avec des pensées existantes ou ayant existé est purement fortuite, bien entendu (d’abord moi je veux élever des poules et des ânes en Corrèze).

livre et café sur un lit cosy

Bref, si lire les autres provoque chez toi tout autre chose que du plaisir et/ou de l’inspiration : coupe ta veille pendant un moment.

Idem avec les lectures pro qui t’expliquent ce qu’il faut faire en matière de blogging (cf. le point 1).

Tout ce qui te bloque parce que ça te met des contraintes, te coupe l’herbe sous le pied ou te fait te sentir moins que à la hauteur doit partir jusqu’à nouvel ordre.

Mon conseil ultime : Quand tu manques d’inspiration, quand ton écriture est bloquée : lis des romans !

La lecture de fictions fait du bien au mental et au muscle de l’écriture. C’est un fait scientifiquement prouvé par une étude très sérieuse menée par et sur moi-même. A toi de tester (et de me dire).

Piste 3 : Lis les autres blogs dans ton domaine (#contradiction)

Lire les autres quand ça te bloque c’est pas la peine. Mais si tu n’en es pas à un point d’overdose et d’auto-flagellation : regarde ce que font les autres blogueurs. Tu vas voir c’est inspirant !

Alors je ne te dis pas de copier : surtout pas leur style + leurs sujets. Sois toi même pas une pâle copie de Bidule, même si Bidule cartonne (si c’est le cas c’est par ce qu’elle est vraiment Bidule… Alors que toi, tu es toi. Tu vas donc cartonner en tant que toi).

ordinateur carnet be weird

Seulement, regarder ce que font les autres personnes sur ta thématique va te permettre de :

  • Trouver des idées que tu as aussi envie d’évoquer, à ta façon.
  • Croiser des types d’articles auxquels tu n’avais peut-être pas pensés mais que tu pourrais faire sur un autre sujet.
  • Avoir envie de répondre, d’aller plus loin, de rebondir sur l’article.
  • Vouloir réagir face à une approche tellement éloignée de la tienne.

Ce dernier point nous amène à ma 4ème piste…

Piste 4 : Trouve ton moteur

Quand tu ne sais pas trop de quoi parler, rappelle-toi pourquoi tu fais ce que tu fais, pourquoi tu parles de ce dont tu parles et retrouve la petite étincelle (celle qui te fait partir au quart de tour).

J’ai personnellement 2 ou 3 adresses de blogs hyper inspirants pour les jours où je manque d’idées. Bon ce sont des blogs que je fréquente uniquement dans mes bons jours et à petites doses (sinon je finis sur les petites annonces de fermes en Corrèze).

Pourquoi ils marchent avec moi ?

Parce que le moteur qui me fait le plus avance reste l’indignation, voire la colère… Et que ces blogs tiennent des propos tellement éloignés de mes valeurs et de mon pourquoi qu’ils réveillent instantanément mon envie de m’exprimer.

espace de travail prêt à écrire

Clarté et autonomie sont au coeur de ce que je fais. Fais-moi lire un truc qui donne LA recette miracle pour réussir, une liste d’obligations soit-disant incontournables, une méthode clé en main sans avoir besoin de comprendre ce qu’on fait et je vais soudainement sentir l’appel du clavier. Ajoute à ça un appel à la manipulation assumée de ses lecteurs et une posture du type « regardez comme je maîtrise tout à 2000% sans jamais me planter (contrairement à toi petit humain vulnérable et imparfait, agenouille-toi devant le maître et achète mes produits) » et je suis partie pour 3 heures (ou pour un coin tranquille de Nouvelle Aquitaine).

Bref, prend les gens pour des cons et je vais me sentir inspirée.

Chacun ses muses… (Qui a dit muse ?).

A toi de trouver ce qui te fait réagir ou t’enthousiasme 😉

Piste 5 : Regarde autour de toi

Dans ton quotidien pro comme perso, il y a plein de sources d’inspirations auxquelles tu ne prêtes pas forcément attention.

Alors ouvre l’oeil, prête l’oreille et saisis les questions, les situations, les idées quand elles surgissent.

Garde un carnet ou Evernote à portée de main pour noter les idées quand elles viennent et revenir dessus quand tu auras le temps (tâche de noter un peu plus que quelques mots si tu veux vraiment retrouver le fil de ton idée et pas te retrouver, comme moi, avec une dizaine de thèmes d’articles au sujet desquels je ne sais absolument plus ce que je voulais vraiment dire…).

carnets roses

Si vraiment tu galères, voici une liste d’endroits où tu devrais trouver quelques idées d’articles (utiles en plus) pour les jours de panne :

  • Les emails de tes lecteurs (avec des questions dedans bien souvent)
  • Les échanges avec tes clients si tu en as
  • Les réactions, questions et échanges avec ta communauté sur les réseaux sociaux
  • Les outils de recherche de mots-clés !
  • Sous la douche aussi, y a toujours des idées sous la douche

A force d’entraînement ton cerveau va choper le réflexe « article » quand il va voir passer une situation ou une question qui s’y prête.

Tu peux même finir par écrire un article sur ton groupe de rock préféré tout en restant dans ta thématique.

Si vraiment tu as besoin d’un coup de pouce, on trouve des tas d’articles sur le thème « X idées d’articles pour les entrepreneures / blogueuses ». Ça peut dépanner.

Piste 6 : Ecris quand même !

Quand j’étais petite (y a pas siiii longtemps que ça), il y avait dans mon école une affiche qui disait « C’est en lisant qu’on devient liseron » (ouais bizarre je sais, ça m’a marquée donc je partage). C’est pareil pour l’écriture… C’est en écrivant qu’on devient… écrivain / auteur de blog / journaliste / rédacteur.

Alors, même si tu as du mal à écrire, essaie de garder un rythme assez régulier quand même. Même si tu ne publies pas. Ce sera de plus en plus facile, les idées et les mots viendront de plus en plus aisément.

Garde en tête que :

  • Tu n’es pas obligée de parler de quelque chose de nouveau : il y a plusieurs angles d’attaques sur un même sujet, tu peux carrément faire du nouveau avec de l’ancien
  • Tu as le droit de faire des articles courts !
  • Tu peux sortir de ta ligne éditoriale si ça t’aide à écrire
  • Tu ne dois pas forcément écrire un superbe article parfait (et d’abord c’est quoi un superbe article parfait ?)

Bref remets un pied à l’étrier et amuse-toi.

mains femme clavier écrire

Et puis si vraiment écrire n’est pas pour toi, que c’est douloureux et que ça bloque toute ton inspiration, tout le temps… Pose le clavier et fais des podcasts, un vlog, des interviews… Je suis sûre que tu as plein d’autres idées amusantes pour te faire entendre !

Partage cet article à une Aventurière :

10 Commentaires

  1. Bonjour Cécile, toujours intéressants à lire tes articles et très très édifiants. C’est agréable et drôle de te lire… c’est un sujet qui me fracasse la tête et je n’ai même pas encore créé mon blog et déjà je me torture. Bref , merci pour tous ces précieux conseils . Samira

    Réponse
    • @Kandalou : Avec plaisir

      @Samira : Hello ! Merci pour ton message : pas de torture, suis tes envie, si tu n’as pas encore commencé tu dois avoir beaucoup à dire !

      @Corinne : Ravie que ça t’enlève un poids ! Quand on a tout dit, ça sert à rien de se prendre la tête 😉

      @Fran : Oui essaies 😉 Ca vient en le faisant en fait.

      Réponse
  2. Tu as le droit de faire des articles courts ! ==> cette phrase est comme une délivrance pour moi ! Hahaha
    Merci Cécile!!!

    Réponse
  3. Merci Cécile pour ce post déculpabilisant ! Je commence à peine mon blog et j’alterne le  » j’ai trop d’idées » avec le  » j’sais plus quoi dire ».
    Je vais arrêter de me poser trop de questions ( enfin essayer ).
    Fran

    Réponse
  4. Merci Cécile pour ton article, car actuellement je souffre du syndrome de la page blanche et je crois que j’ai trouvé la solution à mon problème

    Réponse
    • Avec plaisir Yves.

      Réponse
  5. Bonjour,
    J’ai été interpellé par votre article car même si c’est une chose qui m’arrive souvent, j’en « souffre » de moins en moins. Je me suis pas mal retrouvée dans ce vous avez écrit, notamment dans le fait de se mettre des barrières face à notre créativité. Merci pour votre article, ça me permet de décompresser un peu et d’évacuer la pression que je me mets à certains moments 🙂

    Myleine

    Réponse
    • Avec plaisir Myleine 🙂

      Réponse
  6. Ton article est tellement vrai ! Comme je suis perfectionniste, je me dis toujours qu’il faut que je sorte l’article parfait et j’y passe souvent beaucoup de temps. Il y a peu j’ai sorti un article rapide en me disant « pfff tout le monde va le trouver nul, le sujet ne va intéresser personne et il est trop court en plus ». Et bien c’est l’effet inverse qui s’est produit, il a direct cartonné. Comme quoi …

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Perdue ? De quoi tu as besoin ?

Reçois ton guide "Libérez votre génie de l'Open Space"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Reçois la série "Trouver la bonne idée"

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Effets secondaires notoires : tu vas parler de ce que tu fais avec une confiance inébranlable et attirer des clients parfaits.

En t'inscrivant, tu recevras également les Love Notes des Aventurières. 

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!

Recevoir les étapes clés du Plan de Conquête de l'Univers

You have Successfully Subscribed!